Si Uté approuve tome 1 : 111 jours
de Flush

critiqué par Pucksimberg, le 26 décembre 2018
(Toulon - 39 ans)


La note:  étoiles
Un beau graphisme, un texte plus faible
Dans un monde quelque peu futuriste, Obnox, un jeune homme, essaie de gagner un peu d’argent comme il peut. La femme qu’il aime est enceinte et va bientôt donner naissance à leur enfant. Il ne peut pas se permettre de mettre en difficulté ce petit monde. Luiss, un ami, lui propose souvent des plans malhonnêtes pour survivre. A force de jouer avec l’illégalité, il va se rapprocher de KLOS-K, une organisation criminelle aux codes étranges qui allient animalité et croyances bizarres …

J’ai trouvé cet album très inégal. J’aime beaucoup le graphisme. Les dessins sont remarquables. Les personnages sont très bien dessinés, surtout les visages. L’expressivité est bien travaillée. Physiquement, les visages sont modernes et actuels. Les plans sont soignés et les angles de vue varient. Le choix des couleurs est aussi très agréable. Quand j’ai feuilleté cet album en librairie, c’est vraiment le graphisme qui m’a attiré. Les dessins sont vraiment le point fort de cette BD qui semble s’inspirer à la fois de la mafia et des dystopies. J’ai aussi souvent pensé au cinéma de Luc Besson en lisant cet album.

J’ai été moins séduit par la manière de narrer. Déjà, certaines transitions ne me semblent pas être menées habilement. Quand on passe d’une vignette à l’autre, l’implicite ou des liens logiques permettent de créer du lien. Ici les enchaînements ne sont pas toujours menés avec clarté. De plus le texte est tout de même pauvre. J’ai lu en l’album en 20-25 minutes. Certains points auraient pu être approfondis afin de donner plus d’épaisseur à la trame. Il y a un déséquilibre entre le texte et l’image. Le scénario futuriste a quelque chose de plaisant. L’univers dépeint est assez typé et riche pour susciter l’intérêt du lecteur, mais les dialogues sont plutôt pauvres et rares.

Cette œuvre me semble avoir du potentiel, des dessins de qualité, mais un texte pas assez exploité pour emporter pleinement l’adhésion du lecteur.