La foire de Saint-Pierre
de Ellis Peters

critiqué par Ayor, le 10 décembre 2018
( - 47 ans)


La note:  étoiles
Peu passionnant
Roman court et globalement assez peu réussi.

L’ambiance moyenâgeuse du douzième siècle en Angleterre n’est pas franchement présente, la faute à des descriptions peu convaincantes ; de ce fait l’immersion n’est que partielle.

Le rythme est lent ce qui est attendu, la réflexion étant privilégiée à l’action dans cette série. Ceci n’est pas gênant, en revanche ce qui l’est plus, et qui nuit donc à la crédibilité du récit, ce sont quelques déductions étonnantes et qui ne paraissent pas franchement évidentes, sauf sans doute pour les deux enquêteurs que sont l’adjoint au shérif, Hugh Beringar, et le moine bénédictin, Cadfael.
À propos de ce dernier, son profil est mince, et de plus il apparaît comme peu attachant et bénéficie d’un charisme très modéré.

Quant au suspense, il faut avouer qu’il est bien entretenu et que la vérité ne se dévoile que dans les dernières pages.

Heureusement, l’œuvre se lit et s’oublie assez vite.