Agatha Raisin enquête 13 - Chantage au presbytère
de M.C. Beaton

critiqué par Coper, le 8 décembre 2018
( - 35 ans)


La note:  étoiles
Le beau vicaire est mort !
Quatrième de couverture :
Larguée (une fois de plus) par James Lacey, délaissée par son voisin en qui elle mettait ses derniers espoirs, Agatha Raisin déclare la guerre aux hommes en faisant voeu de chasteté... Jusqu'à sa rencontre avec le tout nouveau et très sexy vicaire de Carsely, qui fait l'effet d'une bombe au village : les femmes se bousculent à l'église. Quant à notre Agatha, elle retrouve aussitôt la foi... Mais, damned !, voilà que le corps sans vie du vicaire est découvert dans le bureau de l'église. Qui a pu commettre ce geste sacrilège ? Le clergyman était-il trop beau pour être honnête ? C'est ce que découvrira peut-être Agatha qui, sans le savoir, vient d'ouvrir une véritable boîte de Pandore...

Zut, un nouveau bel homme dans le village ! mais un mort de plus !! La où passe Agatha, quelqu'un trépasse !!!

J'apprécie beaucoup cette Agatha et chaque lecture reste une bonne lecture, un bon moment.
Cependant, l'histoire de fond (les amours d'Agatha) tourne un peu en rond... les schémas masculins et amoureux deviennent trop répétitifs et me laissent une impression d'essoufflement. J'espère que cela va évoluer un peu dans les prochains épisodes...

Une saga à poursuivre...