La maison des promesses
de Hellen Pollard

critiqué par Bernard2, le 5 décembre 2018
(ARAMITS - 69 ans)


La note:  étoiles
Petit roman superficiel
De nos jours dans une maison d’hôtes en France. Emmy et Nathan, couple britannique, viennent passer leurs vacances dans une maison d’hôtes, la Cour des Roses, tenue par Rupert et son épouse Gloria. À peine arrivés, Nathan et Gloria ont une aventure et quittent la Cour des Roses. Emmy aide Rupert, qui est temporairement handicapé suite à une accident, à assurer les tâches quotidiennes. Elle y découvre un monde qu’elle ne connaît pas, loin de ses préoccupations habituelles. Elle y rencontre des personnes dont certaines deviendront des amis, voire plus…
Mais la fin de ce qui devait être des vacances approche. Emmy reporte d’une semaine son retour en Angleterre. Reprendre la vie d’avant, en étant désormais seule, n’est pas simple et Emmy va devoir faire des choix.
Le roman n’est pas désagréable à lire, mais totalement superficiel. Aucun développement un peu approfondi. Il y avait de nombreuses opportunités, pour par exemple décrire le cadre touristique entourant la Cour des Roses, ou analyser les choix qui se présentent à Emmy lorsqu’elle s’interroge sur ce que va devenir sa vie. On se contente de généralités, de banalités. Un roman vite oublié à peine la dernière page refermée.