La fille qui volait des chevaux
de Joseph Lebreton

critiqué par Rozarium, le 21 novembre 2018
( - 72 ans)


La note:  étoiles
Un livre pour les femmes qui ont souffert
C'est un beau livre. Pour que le respect des femmes devienne une réalité et dure toujours. Marie-Claude l'héroïne a vu la guerre, a subit la violence, puis la peur de mourir, puis le désir de mourir. Et enfin elle a connu l'amour, celui de son mari, avec qui elle a eu des enfants. Elle a connu la joie d'être maman, mais aussi les soucis d'être mère. Pour enfin avoir aussi la joie d'avoir des petits-enfants. Elle a créé une association "Les butinées du Mernot" pour défendre le droit des femmes, avec les fameux foulards "Si tu me tâtes, je te tape"