Gustave Moreau : Vers le songe et l'abstrait de Collectif

Gustave Moreau : Vers le songe et l'abstrait de Collectif

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Arts (peinture, sculpture, etc...)

Critiqué par Agnesfl, le 14 novembre 2018 (Paris, Inscrite le 14 janvier 2015, 55 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 710 

Une découverte

Gustave Moreau et ses peintures non figuratives découvertes à partir des années 1950, c'est ce que l'on perçoit à travers ce catalogue qui sert de complément à l'exposition du musée Gustave Moreau. (Jusqu'au 21 janvier 2019). Cet artiste qui revendiquait le titre de peintre d'histoire les a gardées chez lui et ce livre nous en donne un bon aperçu en essayant d'expliquer comment elles ont été perçues par les contemporains.
Dans les écrits de Gustave Moreau, le mot abstrait revient souvent, et il a voulu dans son testament rendre compte du travail de toute une vie. Le coté abstrait est un aspect méconnu de son œuvre, lui qui ne croyait qu'à ce qu'il ne voyait pas et uniquement à ce qu'il sentait.
Le tableau principal évoqué ici est le " triomphe d'Alexandre". Un format carré, très fréquent dans l'Antiquité. L'analyse de cette peinture parle notamment d' un geste instinctif et spontané de la couleur par petites touches en relief.
L'aquarelle est aussi un procédé qu'il a utilisée tout au long de sa carrière et contrairement à beaucoup d'autres aquarellistes, il a conservé les feuilles d'essais. Il écrivait sur tout ce qui se trouvait à sa portée : carnets, papier à lettres, feuilles à dessin. Selon ses dires, 430 essais auraient été rassemblés. Quelques-uns sont exposés dans cet ouvrage. L'on voit aussi 5 ébauches avec le bleu comme support et des ébauches de paysage.
Ce qui ressort ici c'est son amour de la couleur qu'il transmet à ses élèves fondateur du fauvisme. Il n'a pas été reconnu tout de suite et celui qu'André Breton appelait " le grand méconnu" n'aura ses œuvres exposées qu'à partir des années 1950. Le livre relate ses points communs avec Kandinsky (amour pour Rembrandt, place prédominante de la couleur, finalité de l'oeuvre) et pose la question de savoir s'il n'aurait pas pu l'influencer. Autre question : Moreau précurseur de l'art abstrait?
Le texte est sérieux, condensé, novateur et en apprend beaucoup sur le travail insoupçonné de ce peintre qui se désignait comme un " ouvrier assembleur de rêves"….
Agnès Figueras-Lenattier

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Gustave Moreau : Vers le songe et l'abstrait

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Gustave Moreau : Vers le songe et l'abstrait".