Robespierre: L'homme qui nous divise le plus
de Marcel Gauchet

critiqué par Tanneguy, le 14 novembre 2018
(Paris - 80 ans)


La note:  étoiles
Etude un peu académique
Marcel Gauchet annonce la couleur en avant-propos de son ouvrage : il n'a pas la prétention d'écrire une biographie (une de plus !) de Robespierre mais d'essayer de comprendre les deux faces du personnage, l'Incorruptible et le Tyran ; chaque Français ne retient qu'une seule des deux et s'y accroche. Je me demande si le secret désir de l'auteur n'est pas de réconcilier ces deux approches (en même temps…).

En ce qui me concerne, c'est raté ! Je pensais un peu comprendre les raisons qui ont poussé mes ancêtres sous la guillotine à quelques jours de la chute du tyran (ils n'ont pas été sauvés par le gong !). Je n'ai rien trouvé de plus que dans les archives du tribunal révolutionnaire qui témoignent surtout de l'affolement des responsables et de l'emballement de la machine. Ils sont morts pour RIEN.

Ceci dit cet ouvrage est bien fait et relate fidèlement l'évolution de Robespierre qui se retourne au gré des circonstances contre ses propres amis (complices ?),et s'en débarrasse sans état d'âme : Girondins, Hébertistes, Dantonistes. La dernière partie du livre est consacrée à l'analyse des convictions du personnage, liberté et vertu vont de pair, le peuple souverain est pur naturellement, mais la reconnaissance de l'Etre Suprême pourrait encore améliorer les choses… le style est parfois un peu difficile à suivre ; mais dans l'ensemble la lecture n'est pas désagréable. On peut recommander cette étude à ceux qui s'intéressent à cette période agitée qui a quand même abrégé l'existence de nombre de nos compatriotes.