Musée du Quai Branly
de Collectif

critiqué par Veneziano, le 7 novembre 2018
(Paris - 41 ans)


La note:  étoiles
Les arts premiers de quatre continents
S'il existait un musée ethnographie au Trocadéro à Paris et un département spécialisé au musée du Louvre, Jacques Chirac a voulu rendre plus visibles les collections des arts premiers d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des civilisations précolombiennes dans un musée, dénommé par sa désignation géographique, la voie publique qui l'abrite, le musée du Quai Branly.
Chaque grand continent est présenté par les oeuvres qui les représentent, avec des explications sur les folklores rituels, festifs, initiatiques, la place des masques, de la religion, de la symbolique de certains vêtements. Il est richement illustré, avec des légendes systématiques. Cela parait fort bien, même si la présentation et la mise en page restent un peu touffues. Pour rester synthétique et pédagogique, ce guide va à l'essentiel et incite à aller plus loin. Il donne déjà des bases sur les traits caractéristiques des arts de ces civilisations, et ce n'est déjà pas si mal.