L'ABCdaire du bouddhisme
de Hélène Bayou, Bérénice Geoffroy-Schneiter, Amina Taha-Hussein Okada

critiqué par Veneziano, le 3 novembre 2018
(Paris - 41 ans)


La note:  étoiles
Une spiritualité et ses représentations
Né en Inde et propagé au Népal, en Birmanie, dans une partie de la Chine, adapté au Japon sous la forme du shintoïsme et restant marginalement en Indonésie notamment à Bali, le bouddhisme est né de la pensée de Buddha, littéralement "l'Eveillé", prince indien qui a parcouru les routes pour dispenser oralement sa philosophie spirituelle. Cette dernière est fondée sur la non-violence, la méditation en vue de refouler souffrances et effets des contingences matérielles, le renoncement aux désirs. Cette tradition orale a été comblé par la doctrine d'un clergé qui s'est divisé et de retranscriptions écrites de préceptes.
Si Buddha a lutté contre l'idolâtrie, les représentations de lui-même, des postures à adopter dans des sanctuaires, des sculptures intégrées telles des frises dans des roches, des monastères ou pagodes, afin de divulguer un savoir-être, une manière de se comporter.

Ce petit livre se présente donc en forme de bréviaire, comme son nom l'indique. Assez richement illustré, il divulgue l'essentiel des notions et concepts, en vue de commencer une familiarisation avec une culture et un mode de pensée, comme, partiellement avec les représentations artistiques qu'ils ont fait naître. Un monde est donc ici retranscrit, en vue de le connaître et de donner envie d'approfondir le sujet. Les renvois d'une notice à une autre permettent de mieux les assimiler.
Cet ouvrage court est assez bien fait et donne envie d'aller plus loin.