Le Langage des pierres, Tome 2 : Le dit de l'eau
de Pamela Freeman

critiqué par Goupilpm, le 23 octobre 2018
(La Baronnie - 63 ans)


La note:  étoiles
Longueurs et tome 3 non traduit
On reprend l'histoire exactement là où nous avions quitté les personnages au tome précédent. Tandis que l’Épervier poursuit sa quête de vengeance à l'encontre du peuple d'Acton qui un millénaire plus tôt a contraint son peuple à se lancer sur les routes, Ronce est envoyée par les Dieux pour retrouver les ossements d'Acton et mettre fin aux exactions de l’Épervier qui est responsable de la mort de sa sœur.
Ronce est plongée dans le coma et revit l'histoire d'Acton de sa jeunesse jusqu'à l'invasion des terres de son peuple et de la création des onze domaines.
L'univers s'étoffe, mais cette plongée dans le passé n'est pas sans créer de nombreuses longueurs et le rythme de lecture s'en ressent terriblement. De surcroît, l'auteure rajoute un narrateur supplémentaire à l'histoire en la personne de Leof ce qui n'est pas pour améliorer la dynamique du récit.
Si le lecteur a une meilleure vision du cadre du récit et des us et coutumes des deux peuples, cela se fait malheureusement au détriment des personnages qui restent superficiellement développés, et l'intérêt du lecteur pour eux s'en trouve amoindri. L'intrigue au départ simple piétine, le récit est long, lent et s'avère au final peu intéressant.
Il faut de plus ajouter le fait que le troisième volume n'a pas été traduit et sachant cela le lecteur qui ne connaîtra jamais la fin perd tout intérêt pour l'histoire et finit de décrocher totalement