L'égarée de Donato Carrisi

L'égarée de Donato Carrisi
(L'uomo del Labirinto)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Darkvador, le 15 octobre 2018 (Falck, Inscrit le 1 février 2012, 52 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 387ème position).
Visites : 2 363 

Le chuchoteur hurle, mais personne ne l'entend

"Dieu et un enfant c'est pour ça que quand il nous fait du mal , il s'en rend pas compte"
Clap de fin!
Dernier tome de la trilogie, quel final!!
Avec ce livre Donato Carrisi a atteint le summum du thriller et de la perfection. On peut le lire sans avoir lu les 2 premiers tomes de la trilogie mais je ne vous le conseille pas car la fin vous epatera beaucoup moins



L'histoire : Elle se situe environs entre 2 et 3 ans après l'écorchée. Samantha une préadolescente de 13 ans disparait pour réapparaitre 15 ans plus tard. Elle est retrouvée nue avec la jambe cassée sur le bord d'une route, elle ne se souvient de rien, elle a réussi à s'échapper du labyrinthe obscur où elle était détenue par un "élève" du chuchoteur. C'est-à-dire un pervers qui torture mentalement ses proies en les rendant dépendantes.
Un profileur le docteur Green est chargé de lui faire retrouver la mémoire. En parallèle un détective privé attachant Genko cabossé par la vie , marginal , condamné par une maladie et qui arrive au terme des deux mois à vivre que lui avaient pronostiqué les médecins, reprend l'affaire qui lui avait était confiée par les parents de Samantha.
Ce livre joue avec nos nerfs du début à la fin. On a beaucoup d'empathie pour les nouveaux personnages Genko et Samantha à qui la vie n'a rien épargné.
Un thriller angoissant bien écrit , très addictif, un page turner très puissant. Donato Carrisi nous happe dès le 1er chapitre. La vérité est-elle celle que l'on croit? L'auteur encore une fois nous manipule nous balade il s'amuse avec nous pour nous faire découvrir une vérité terrifiante. Un final maléfique qui nous prend aux tripes.
Comme toujours méfiez-vous des apparences Donato Carrisi est incorrigible c'est un vrai filou.Ce n'est pas une claque qu'on prend à la fin du livre mais un tsunami en pleine figure. Grandiose!!
En ce qui concerne les personnages des 2 premiers tomes
Le chuchoteur , Simon Berisch et Mila Vasquez , ils apparaissent au fur et à mesure que l'histoire avance..
Soyez attentifs l'auteur fait quelques clins d'oeil à ses romans précédents.


ATTENTION RECOMMANDATIONS IMPORTANTES : s'il vous plait si vous faites partie de ceux qui ont la mauvaise habitude de lire les dernières phrase d'un livre, je vous déconseille fortement de le faire avec celui-là car vous n'aurez plus qu'à poser le livre pour vous ce sera mort. Il n'aura plus d’intérêt. Aux autres faites attention à ne pas tomber dessus par hasard. Ce serait dommage.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Redoutable efficacité

9 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 39 ans) - 2 novembre 2018

Le bandeau du livre proclame « Le grand retour du chuchoteur ». Ne vous fiez pas à cette annonce. Même s’il est vrai que « L’égarée » se situe en parallèle de la série, elle n’a que peu de liens avec les deux premiers volumes. Rapidement on se rend compte que l’enquête est indépendante, que les protagonistes nous sont inconnus et que le nom de Mila Vasquez (l’héroïne du Chuchoteur) est à peine évoqué.

Mais ce fait n’enlève rien à l’intérêt de ce nouveau roman de Donato Carrisi. Comme d’habitude, il a su réunir tous les ingrédients, dont il a le secret, afin de nous embarquer dans son histoire. L’esprit des épisodes précédents est conservé et il est encore question de manipulation de l’esprit. Pour sortir du flou de l’affaire, on suit conjointement le témoignage de Samantha la rescapée d’un bourreau et les investigations du détective Genko. Seulement, plus on découvre des informations, moins les évènements deviennent limpides. On ne sait plus qui manipule qui et surtout qui tire les ficelles. Quand on croit avoir tout compris, l’auteur nous prend à revers. Il brouille constamment les pistes. Dans ces conditions, il m’a semblé inutile de résister. J’ai lâché les rênes et je me suis laissé porter.

Bien sûr, ce livre n’est pas de la « grande littérature » et l’écriture est simple. Bien sûr, les personnalités sont juste survolés et l’objectif uniquement romanesque. Bien sûr, l’auteur utilise toujours les mêmes ficelles, surtout l’amnésie de ses acteurs. Bien sûr, l’intrigue est parfois tirée par les cheveux… Mais mon Dieu que c’est bon ! Le rythme est soutenu, la plume agréable et le scénario impressionnant ! Mon cerveau a été remué par les rebondissements et les retournements de situations, jusqu’à la fin, qui m’a carrément laissé coi !

Comme je vous disais au début, cet opus peut se lire seul. Maintenant que j’ai terminé cette histoire, je vous conseille tout de même de lire les deux précédents pour vraiment profiter au maximum de la puissance du dénouement. Grâce à cette troisième aventure plus courte, aux personnages moins fouillés mais d’une redoutable efficacité, Donato Carrisi continue de me bluffer. Encore bravo !

Forums: L'égarée

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'égarée".