Le langage des pierres, Tome 1 : Le dit du sang
de Pamela Freeman

critiqué par Goupilpm, le 13 octobre 2018
(La Baronnie - 62 ans)


La note:  étoiles
Fantasy classique mais agréable à lire
Dans ce premier tome du diptyque «Le langage des pierres», l'auteure choisit tout en posant les bases de son histoire de nous faire découvrir ses trois personnages principaux en alternant chapitre par chapitre chacun des trois «Voyageurs».

Les «Voyageurs», ce sont les descendants des survivants qui suite à la conquête de leur pays il y a plus d'un millénaire, et depuis rejetés par le peuple descendant des hordes conquérantes, se voient contraints, pour la plupart, obligés de partir sur les routes pour gagner leur vie en représentations à l'instar des ménestrels du Moyen-âge.

Mais les trois personnages que l'on découvre se retrouvent eux obligés de prendre la route pour d'autres raisons : soit pour deux des personnages de sauver leur vie menacées, ou pour le troisième par esprit de vengeance envers le peuple conquérant. Des postulats simples certes mais qui nous changent des prophéties ou des quêtes d'artefacts.

Bien qu'il n'y ait pas d'elfes, de nains... ou encore moins de monstres, l'auteure nous présente une fantasy classique, plutôt intimiste, où la magie est omniprésente. Soit par le langage des pierres qui prédisent l'avenir comme l'indique le titre de la série, ou par la ranimation des morts pour leur permettre de passer dans l'autre monde, ou par une nécromancie qui permet de faire interagir les fantômes ou les corps ensevelis depuis plus d'un millénaire.

Après chaque chapitre où l'on suit les personnages centraux, l'auteure intercale de petits chapitres intitulés «le dit de...» qui nous présente une courte histoire de la vie de chacun des personnages secondaires que l'on croise au fil des pérégrinations des trois personnages de premier plan.

Le roman est riche en détails avec de nombreuses descriptions qui sont savamment distillées tout au long du récit de manière à ne pas donner l'impression de longueurs. En plus de la magie précédemment explicitée les Dieux sont eux aussi omniprésents et accompagnent souvent les personnages dans leur quotidien.

L'écriture de l'auteure tout en étant simple est agréable à lire malgré un côté intimiste peut être un petit peu trop présent ne laissant que peu de place aux moments d'action.

On attend de découvrir le tome suivant qui va voir les personnages principaux se rejoindre mais aussi de découvrir les résolutions des intrigues esquissées dans ce premier tome.