Eblouissante Venise : Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle. L'album de l'exposition
de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano, le 7 octobre 2018
(Paris - 41 ans)


La note:  étoiles
Sereine, déclinante, mais galante et solaire
Cette exposition au Grand palais à Paris retrace l'importance du faste de la ville et de l'Etat dont elle est la capitale, au XVIIIème siècle, à l'époque d'un fastueux déclin, galant et solaire qui continue à attirer toute l'Europe. Elle fait écho aux collections de la Ca' Rezzonico consacrées à cette époque et à une exposition, plus courte faute de place, tenue en 2017 au musée Cognacq-Jay (Paris, le Marais).
Ce catalogue synthétique en reconstitue l'essentiel. Le faste des solennités officielles du pouvoir, la pompe renouvelée des manifestations religieuses et le changement de nature du carnaval renouvellent le vie en société à Venise, pour mieux en renouveler le style, alors qu'elle s'apprête à perdre son indépendance. Ces éléments contribuent à refondre et ancrer sa spécificité. Cette vie publique, réelle ou simulée, permet donc de forger une usine à rêves, voire à fantasmes. Ce petit catalogue résume ces évolutions, présente les différents quartiers de la ville et les grands moments scandant l'année vénitienne. Il permet de comprendre d'où viennent clichés et réalité. Laissez-vous tenter : il est aussi clair et intéressant que clair.