Mes vrais enfants
de Jo Walton

critiqué par Ludmilla, le 2 octobre 2018
(Chaville - 64 ans)


La note:  étoiles
Deux romans pour le prix d’un – mais pas seulement !
Début assez classique : une vieille dame, Patricia, dans une maison de retraite, se rappelle sa vie. Sauf que… malgré ses pertes de mémoire, elle se rappelle deux vies, ses deux vies dans lesquelles elle a eu des enfants, quatre dans l’une, trois dans l’autre. Deux vies très différentes dans deux mondes différents, l’un (à peu près) en paix, l’autre …

Un choix va faire basculer sa vie d’un côté ou de l’autre.
Une idée proche au départ de celle de Paul Auster dans « 4 3 2 1 », avec, à mon avis, un bien meilleur résultat…
L’air de rien, ce roman aborde des thèmes comme la place des femmes (qui, au début de la vie de Patricia, ne peuvent enseigner que si elles ne sont pas mariées), les risques du nucléaire, la tolérance, le rapport à Dieu, l’amour, les enfants, le handicap, …
Le tout sans que l’on s’ennuie une seconde !

« Et si les choix de chaque individu pouvaient changer le monde ? »