Kivu de Jean Van Hamme (Scénario), Christophe Simon (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Le rat des champs, le 1 octobre 2018 (Inscrit le 12 juillet 2005, 68 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 092ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 314 

Le retour de Van Hamme?

Attention, ici, on n'est plus du tout dans la production commerciale classique, parfois, il faut bien le dire, un peu décevante de Jean Van Hamme, mais dans le témoignage, dans l'humanitaire, dans le profond. C'est du lourd, du documentaire romancé, avec le talent époustouflant qu'on connait à ce scénariste de génie, d'une grande générosité quand il défend une noble cause Et quelle cause ici, celle de la défense des victimes des crimes de guerre commis au Kivu pour exploiter les mines de coltan afin de vendre aux Occidentaux des smartphones de plus en plus performants. Les hommes sont tués ou réduits en esclavage, et les viols des femmes sont innombrables, systématiques, et d'une barbarie stupéfiante, qui défie l'imagination. C'est aussi dans cette région que se trouve l'hôpital de Panzi où le Docteur Denis Mukwege répare des femmes qui ont été violées, avec un cœur immense et une maîtrise parfaite de son art. C'est aussi là que vient, dès qu'il le peut, le Docteur Guy-Bernard Cadière pour aider Mukwege à accomplir des miracles à quatre mains sur ces femmes martyrisées.
Le scénario est simple: un jeune ingénieur idéaliste est envoyé au Kivu pour une mission pourrie par le patron d'une multinationale dont le profit maximal à court terme tient lieu d'éthique. En contact avec la réalité du terrain, il se révoltera et sauvera une jeune adolescente qui a échappé par miracle à un viol horrible, ainsi que son frère. Simple, donc, mais d'une telle richesse dans la documentation, dans les explications des enjeux politiques et économiques de la terreur dans laquelle vit la population du Kivu, victime des exactions particulièrement atroces de miliciens rwandais. D'un côté, donc, les salauds les plus ignobles qu'on puisse imaginer, de l'autre, des héros du vingt et unième siècle, et entre les deux, une population martyre, qui a eu le malheur de naître dans une région de richesses minières.
Cet album qui sort tout à fait de l'ordinaire, est préfacé par Colette Braeckman, une célèbre journaliste belge, spécialiste incontestée de l'Afrique. Merci, Jean Van Hamme.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un documentaire choc

7 étoiles

Critique de Hervé28 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 49 ans) - 3 décembre 2018

J'avais un a priori négatif sur cette bande dessinée, sans doute en raison d'un dessin daté trop années 70, à mon goût et d'un scénario que je pensais être beaucoup plus centré sur le personnage de Denis Mukwege, qui sera désigné comme "prix Nobel de la paix 2018"
Finalement, j'ai passé un agréable moment de lecture même si l'histoire est tout de même assez dure et cruelle. Je regrette juste que la préface de Colette Braeckman fasse un peu redondance avec la présentation que l'on fait de l'économie du Congo à notre ingénieur des mines, dans les premières pages de la bande dessinée.
Sinon, Van Hamme nous livre un scénario béton, qui allie aventures et guerre économique, sujets de prédilections pour lui,
Le tout sur un fond social et politique très instructif. J'ai appris pas mal de choses en lisant cette bande dessinée, et pas seulement l'existence du fameux docteur Denis Mukwege !
Bref, une très bonne surprise.

Forums: Kivu

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2 Le rat des champs 23 octobre 2018 @ 12:52

Autres discussion autour de Kivu »