La Vraie Vie de Adeline Dieudonné

La Vraie Vie de Adeline Dieudonné

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Papyrus, le 5 septembre 2018 (Montperreux, Inscrite le 13 octobre 2006, 59 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 591ème position).
Visites : 1 971 

Une pépite belge...

Féroce, cruel, captivant, ironique, violent, tendre... voici quelques qualifiants qui me viennent à l'esprit pour évoquer ce premier roman de Adeline Dieudonné. On est happé dès les première lignes dans l'univers de cette fillette de 10 ans qui nous donne à voir avec lucidité les personnages qui gravitent autour d'elle: son père inquiétant, sa mère qu'elle qualifie d'amibe sans consistance, son petit frère qu'elle chérit et protège, puis la voisine, le glacier, le ferrailleur, ... peu à peu on entre dans le quotidien étouffant et angoissant de le jeune narratrice qui nous en livre une analyse sans concession.
Angoisse, mensonge, espoir, rêve de pouvoir remonter le temps afin d'effacer le cauchemar qui vient de bouleverser le quotidien des deux enfants, puis la peur, la peur qui peu à peu s'insinue en nous dans ce huis clos de plus en plus étouffant, les sentiments les plus extrêmes nous assaillent et nous portent sans que l'on puisse lâcher le roman vers l'issue de ce thriller familial . Adeline Dieudonné nous livre un texte abouti, au style enlevé, puissant, incisif qui nous bouleverse jusqu'à la dernière ligne.
Un seul bémol à noter pour moi, infime, le choix du titre qui n'est guère original (de nombreux autres romans le possèdent déjà) et pas très à la hauteur de ce beau texte.
Pour moi, ce roman est une pépite de la rentrée littéraire 2018 à découvrir sans tarder.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Epatant

8 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 68 ans) - 15 août 2019

Une toute jeune adolescente vit dans une cité en compagnie de sa mère, son père, son frère Gilles et le chien Dovka. Le père est une brute épaisse qui passe son temps à tabasser son épouse et à terroriser ses enfants. L’ado tente de survivre dans cette ambiance. Heureusement, elle a son petit frère (en tout cas au début du roman), sa voisine Plume et le son ami, également le prof où elle va suivre des cours de mécanique quantique. Nous suivons son parcours jusqu’à un incident majeur.
Un roman épatant qui a reçu, entre autre le prix Rossel 2019 (le Goncourt belge). Il tient superbement la route grâce à un scénario en béton et le langage employé à savoir celui d’une ado de 10 ans. A propos, quel est son prénom ?

Extrait :

- J’aimais mon corps ? Ça n’a rien de narcissique. Même s’il avait été moche, je l’aurais aimé pareil. J’aimais mon corps comme un compagnon de route qui ne me trahissait jamais. Et que je devais protéger. J’aimais découvrir ses nouvelles sensations. Et les plaisirs possibles. Je faisais en sorte de me rappeler les moments agréables et d’oublier la douleur.

Roman intense mêlant peur, violence et espoir

8 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 52 ans) - 3 mars 2019

Une petite fille de dix ans est un jour le témoin d’un drame. Son petit frère Gilles est tellement sous le choc qu’il s’assombrit de jour en jour. Leur père bat leur mère. Le seul espoir auquel se raccroche la fillette, c’est de devenir comme Marie Curie et d’apprendre comment remonter le temps pour effacer le passé.
Ce roman est très dur à lire, tout en tension, grossissant progressivement. Je ne crois pas à la libération du mal par le mal, mais cette histoire reflète effectivement et malheureusement la « vraie vie ». Toutefois, l’auteure fait parler une jeune adolescente et lui attribue une analyse psychologique qui n’est pourtant pas de son âge. Seul l’espoir fait tenir (elle et le lecteur)…

Excellent premier roman très prometteur

9 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 54 ans) - 14 janvier 2019

Un premier excellent roman de l’auteur belge qui a aussi bénéficié d’une phénoménale campagne de publicité (du moins en Belgique) en vue de promouvoir son bouquin.

J’ose comparer ce roman à « Ariane » de Myriam Leroy, également auteur d’un premier roman sorti un peu plus tôt dans l’année 2018 qui évoque aussi une jeune fille vivant un drame.

Il s’agit pour Adeline Dieudonné d’un roman clairement moins personnel, presqu’aussi fort et qui mélange les genres, soit violence, humour et une forme de caricature.

Le thème abordé est aussi moins original, soit la survie dans un milieu familial hostile et l’évasion par la création d’un monde parallèle et le refuge auprès de parents de substitution. C’est donc surtout le ton et la puissance de l’écriture qui sont inédits pour décrire un petit frère autiste, une mère transparente et un père hyper-violent.

Par ailleurs, si on peut avoir des craintes pour Myriam Leroy sur la suite à apporter à son roman, il n’y a pas à s’inquiéter pour l’avenir littéraire d’Adeline Dieudonné, voire pourquoi pas une suite à cette « vraie vie ». Dommage qu’elle ne donne pas un nom à son héroïne et narratrice.

La vraie découverte ...

10 étoiles

Critique de Nomade (, Inscrite le 14 février 2005, 7 ans) - 9 janvier 2019

... de cette fin d'année 2018. Une véritable claque. Et pourtant rien ne me prédestinait à lire ce roman. En effet, l'histoire n'est guère attrayante et le milieu dans lequel évolue la jeune narratrice est assez suffoquant, absurde par certains moments, cruel , cru, voire morbide comme cette fameuse pièce où règnent, tels des trophées, des animaux morts et empaillés. Pourtant, et malgré ceci, l'auteure nous empoigne discrètement mais sûrement avec ses mots et son style. Des phrases sincères, cruelles, affectueuses, crues, froides, chaleureuses ... Bref, impossible pour nous de lâcher des mains ce court roman qui sonne vrai, du début jusqu'à la fin. Une histoire qui pourrait se retrouvait dans les colonnes d'un journal rubrique faits divers. Ou qui pourrait se métamorphoser en un scénario pour le grand écran.

Mélange de genres

8 étoiles

Critique de Saule (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 54 ans) - 27 décembre 2018

Ce roman dont les médias ont beaucoup parlé est une vraie réussite : l'auteur a une belle plume et beaucoup d'imagination. Son héroïne, la narratrice, est une jeune fille qui fuit un milieu familial difficile en se créant son monde intérieur plein de fantaisie, un peu à la limite du fantastique par moment. Ca fonctionne très bien, la narratrice est très sympathique et le récit est plein de surprises et de trouvailles, on a du mal à lâcher le livre.

Tendre et cruel

7 étoiles

Critique de Bernard2 (DAX, Inscrit le 13 mai 2004, 70 ans) - 30 septembre 2018

Un premier roman, et c'est une vraie réussite. On se laisse entraîner par le récit de cette enfant. C'est touchant, tendre et dur à la fois. Tour à tour naïf et réaliste. Le père est violent, la mère et soumise et transparente (une amibe !). Il y a le petit frère, qu'il faut choyer. Et puis un voisin, adulte qui... mais n'en disons pas trop.
La critique de Papyrus étant excellente, je m'y associe sans ajout inutile. Et comme elle j'ai trouvé le titre du livre plutôt mal choisi.

Forums: La Vraie Vie

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Vraie Vie".