La symphonie du vivant : Comment l'épigénétique va changer votre vie
de Joël de Rosnay

critiqué par Colen8, le 4 septembre 2018
( - 78 ans)


La note:  étoiles
Belle note d’optimisme
La partie non codante de l’ADN appelée improprement « ADN poubelle » dévoile aux chercheurs ses fonctions prometteuses recouvrant le champ de l’épigénétique. Les séquences en question ayant la propriété d’activer ou d’inhiber l’expression de certains gènes on en déduit une puissance insoupçonnée de l’acquis sur l’inné. De là nait la perspective non seulement d’agir sur le développement du vivant, d’en maîtriser l’évolution au sens darwinien, mais de donner à chacun les clés d’une vie harmonieuse en bonne santé la plus longue possible.
Ce que les gènes sont au biologique, les mèmes en sont les unités inventées sur le plan sociologique et culturel en y incluant par exemple les croyances, les savoirs ou les phénomènes de modes. De là à imaginer l’utilisation des réseaux sociaux à grande échelle pour changer le monde et y diffuser les valeurs de la démocratie participative, de la contribution collaborative, de l’économie solidaire, le pas est vite franchi par Joël de Rosnay dont l’optimisme semble illimité et le succès commercial assuré.