Johan et Pirlouit, tome 13 : Le sortilège de Maltrochu
de Peyo

critiqué par Koolasuchus, le 3 septembre 2018
(Laon - 30 ans)


La note:  étoiles
Waf ! Waf !
Lors d'une chasse dans la forêt, Pirlouit tombe sur un chien qui parle. Ce dernier est en réalité un chevalier du nom de Thierry et a été transformé en canidé par le fourbe baron de Maltrochu afin d'éliminer son rival pour pouvoir épouser la belle Geneviève. Bien évidemment Johan et Pirlouit vont aider le malheureux chevalier mais le programme est chargé car il faut à la fois trouver un remède pour rendre à Thierry forme humaine mais également contrer les plans de Maltrochu. Fort heureusement nos héros vont pouvoir compter sur de fidèle alliés en la personne des Schtroumpfs !

Ce tome des aventures de Johan et Pirlouit est un peu particulier car c'est le dernier réalisé par Peyo et la série ne sera reprise qu'après sa mort, au milieu des années 1990. Il faut dire que même si Peyo appréciait beaucoup Johan et Pirlouit, le succès de plus en plus grandissant des Schtroumpfs a totalement fini par éclipser nos deux jeunes amis et l'auteur a dû les délaisser pour s'occuper des petits lutins bleus dont les histoires étaient de plus en plus réclamées.

Nous avons toutefois à faire ici à un tome fort correct, l'introduction réalisée à la manière des enluminures médiévales est vraiment très bien réalisée et même si l'histoire dans son ensemble est un peu prévisible elle se suit avec plaisir. Nous avons également droit à quelques passages assez drôles et Peyo a d'ailleurs insufflé à son histoire une dose non négligeable de second degré dont l'exemple le plus marquant est la dernière case détournant de manière vraiment amusante une célèbre phrase que l'on retrouve dans de nombreux contes. L'apparition des Schtroumpfs quant à elle est relativement anecdotique, on sent bien que Peyo s'est senti un peu forcé de les inclure dans l'intrigue à cause de leur célébrité mais cela donne tout de même de bons moments.

Pour sa dernière histoire de Johan et Pirlouit l'auteur nous livre donc un bon récit, peut-être pas le plus mémorable mais il reste plaisant à suivre même si je suis sur que la série avait du potentiel pour encore quelques tomes de la main de son créateur.