Les Schtroumpfs, tome 5 : Les Schtroumpfs et le Cracoucass
de Gos (Scénario et dessin), Peyo (Scénario et dessin)

critiqué par Koolasuchus, le 10 août 2018
(Laon - 30 ans)


La note:  étoiles
La menace volante
Alors qu'il souhaitait juste inventer un engrais pouvant faire rapidement pousser la salsepareille, le Grand Schtroumpf se retrouve avec une dangereuse potion transformant plantes et animaux en monstres très agressifs. En voulant s'en débarrasser une goutte de ce liquide tombe malencontreusement dans la gorge d'un oisillon qui devient ainsi le terrible Cracoucass et ce dernier va très vite terroriser le paisible village des Schtroumpfs.

Cette aventure des lutins bleus tranche un peu avec ce que l'on avait l'habitude de voir habituellement, en effet la première partie est assez effrayante et l'on se retrouve un peu dans une ambiance de film d'horreur. Mais nous somme toujours chez les Schtroumpfs et cela ne va pas durer car nous allons vite revenir à l'humour habituel de la série et accompagné cette fois-ci de beaucoup d'action. Le Cracoucass est un antagoniste bien trouvé et qui nous change de Gargamel, surtout que l'on ne peut s'empêcher d'être un peu triste pour lui car à la base ce n'est qu'un petit oisillon inoffensif. On peut également noter la toute première apparition de la cigogne, un oiseau qui réapparaîtra régulièrement dans les histoires des Schtroumpfs et qui deviendra une précieuse alliée. Nous avons donc ici une intrigue sans grands temps mort, originale et nous tient en haleine, une très bonne histoire donc.

Le tome est complété par une seconde histoire, plus petite, se centrant sur un Schtroumpf qui décide de quitter le village pour voir du pays. Évidemment le monde est rempli de danger pour un petit Schtroumpf isolé et il va très vite s'en rendre compte. Beaucoup moins marquant que celui avec le Cracoucass, c'est un récit dont le potentiel aurait pu être mieux exploité car je ne l'ai pas trouvé très inspiré, même si cela reste toujours plaisant à lire.

Ainsi, même si le deuxième histoire est loin d'égaler la première, ce tome des Schtroumpfs reste un très bon cru et qui tranche un petit peu avec l'ambiance bon enfant que l'on a l'habitude de voir ce qui lui permet de se démarquer.