Les lois naturelles de l'enfant
de Céline Alvarez

critiqué par Colen8, le 4 juillet 2019
( - 78 ans)


La note:  étoiles
A l’attention des enseignants, des parents et des maires
Une expérimentation novatrice a eu lieu dans l’école maternelle publique d’un quartier défavorisé de Gennevilliers près de Paris. Menée seulement pendant 3 ans (2011- 2013) elle a néanmoins révélé les capacités stupéfiantes de jeunes enfants de 3 à 5 ans à acquérir vite et bien toutes sortes de compétences utiles dans la vie réelle. Il a suffi qu’on les laisse s’en emparer par eux-mêmes à leur rythme en leur délivrant une pédagogie de soutien dans cadre structurant associé à un climat d’attention bienveillante chaleureuse et rassurante. Le regroupement des enfants en classe unique a largement contribué à leur développement social altruiste en plus de l’autonomie, des savoirs de lecture, d’écriture, de calcul, de géographie, de musique, avec une curiosité d’esprit et une créativité en avance de 18 mois pour la plupart sur la norme de leur âge.
Il y a longtemps déjà des précurseurs ont ouvert la voie sur les besoins affectifs qui conditionnent les aptitudes à apprendre de tout être humain dès les premiers mois, principalement Jean Itard, Edouard Seguin, Maria Montessori. Confirmés par les sciences cognitives, les apprentissages scolaires ont fait l’objet de colloques de Stanislas Dehaene au Collège de France. Telles sont les bases de l’expérience menée par Céline Alvarez qu’elle relate avec passion dans ce manuel complété depuis par un blog et des vidéos(1). En la transmettant au plus grand nombre de personnes, elle les invite à rallumer la joie d’apprendre intrinsèque aux enfants et à favoriser leur plein épanouissement à l’école en même temps qu’à redonner du sens véritable à l’égalité des chances.
(1) Pour en savoir plus, suivre les principes mis en œuvre, s’inscrire sur la carte d’initiatives comparables, s’abonner à sa chaine YouTube ou faire un don : https://www.celinealvarez.org/