Addict
de Marie de Noailles

critiqué par Clacla44, le 4 août 2018
( - 31 ans)


La note:  étoiles
À lire
Présentation de l'éditeur
"Le 8 mai 1975, je vois le jour, moi Marie Alicia Eugénie Charlotte Blandine, seconde fille du duc et de la duchesse de Noailles. Trente ans plus tard, je choisis la vie. je m'arrache à l'alcool, à l'herbe, à la cocaïne, à ces dépendances qui, depuis quinze ans, me possèdent et me consument. je m'appelle Marie, j'ai deux anniversaires et une seule vie." M. de N. jolie jeune femme, issue d'une des grandes familles de France, Marie de Noailles découvre la drogue à treize ans. Elle s'essaye à tous les cachets, à toutes les boissons. Une longue chute impossible à arrêter. A presque trente ans, méconnaissable, usée, elle est placée par sa famille dans un centre au Royaume-Uni. Marie change, se sauve, devient à son tour psychologue et rend ainsi ce qu'elle a reçu. Ce texte intime et lumineux ne perce pas l'énigme de l'addiction mais l'approche, avec pureté et douceur. Vous n'oublierez pas cette jeune femme, au regard clair, aujourd'hui libérée. Emilie Lanez a prêté à Marie de Noailles son talent, sa sensibilité : ensemble, elles nous offrent un livre inestimable."


Je vous conseille vivement ce témoignage. Il est écrit par une personne ayant vécu le sujet. Exit les préjugés et les stéréotypes. Le ton est juste. Les mots aussi. Et l'espoir est là. Nous avons tous la capacité à l'intérieur de nous mêmes d'aller vers le bonheur, de quitter la partie sombre qui nous habite.

À lire et à faire lire.