La Sicile
de Pierre Josse, Bernard Pouchèle, Bruno Morandi (Photographies)

critiqué par Tistou, le 14 juillet 2018
( - 63 ans)


La note:  étoiles
Beau livre. Comme le pays.
Dans la collection « Grands Voyageurs », il s’agit d’un livre informatif sur la Sicile, écrit par Pierre Josse (du « Guide du Routard ») et Bernard Pouchèle, et illustré de photos de Bruno Morandi.
Outre la partie finale, intitulée « Guide voyage », donnant un minimum d’informations pratiques pour pouvoir voyager jusque là-bas et sur place, l’ouvrage est divisé en cinq parties correspondant à autant de divisions logiques de l’île magnifique :
- Palerme et ses environs,
- Le Nord-Ouest ou la Sicile africaine,
- Le Sud-Ouest et le Centre,
- Le Sud ou la Sicile baroque,
- Le Nord-Est ou la Sicile ionienne.

Il y a bien sûr une introduction qui situe l’île, la plus grande de Méditerranée, dans l’espace et dans le temps. Un espace étonnamment proche de l’Afrique – le sud de l’île est à la latitude de Tunis et à 145 km de la Tunisie au plus proche – et à l’histoire fabuleuse, à l’image de l’Europe en fait.

« L’histoire de la Sicile, comme celle de tous les peuples, est née de sa géographie, mais ici plus qu’ailleurs, car l’île se trouve au carrefour de trois grands courants de civilisation : phénicien, grec et byzantin. »

Pays attachant, déconcertant que la Sicile. Pays de l’honneur et de la passion, en plein soleil mais toujours entre la vie et la mort, où il y a parfois trop de sang et pas assez d’eau. Pays qui ne demande pas à être compris, mais aimé et admiré. Qui a l’esprit européen, peut-être, l’esprit italien, qui sait, l’esprit régional, c’est à voir, mais l’esprit de famille, c’est sûr. Sicile, qui ondule comme une raie géante dans le monde du silence. »

Un bien bel ouvrage qui vous rappelle de belles émotions quand vous revenez de là-bas et qui doit, à coup sûr, bien aider à préparer un voyage sur l’île.