L'oiseau des tempêtes
de Serge Brussolo

critiqué par MD20, le 16 juillet 2018
( - 35 ans)


La note:  étoiles
Un roman d'aventures riche en rebondissements
Au temps de Louis XIV, Marion, fille d'une ancienne actrice de Molière devenue folle et morte désormais, se retrouve à vivre en Bretagne sur les terres d'un baron. La famine oblige les villageois à faire naufrager les navires et à les piller pour survivre. Voulant échapper au capitaine des dragons venu enquêter sur ces crimes, ainsi qu'au garde-chasse quelque peu inquiétant, l'adolescente décide de traverser la forêt pour rejoindre la ville et commencer une nouvelle vie...

Voici un très bon roman qui nous peint l'ambiance à l'époque du Roi-Soleil. D'une écriture fluide et richement documentée (Serge Brussolo utilise le vocabulaire maritime et les notes de bas de page si nécessaire), l'histoire nous embarque d'abord en Bretagne puis dans deux autres lieux sans aucun temps mort.
L'univers brussolien est présent. Comme dans d'autres romans, on retrouve les thèmes de l'enfermement et de la folie. La narration est assez sombre et révèle les réalités de l'époque : la condition des femmes à n'être que des pondeuses, la famine pour le peuple tandis que le roi festoyait, les galériens purgeant une peine plus lourde que prévu, etc.
Ce roman semble être le début d'une nouveau cycle avec Marion comme héroïne car la fin est ouverte. Serge Brussolo ayant un esprit très fécond, il nous imaginera sans problème d'autres aventures pour elle !

Je conseille cependant de ne pas lire la 4e de couverture. En effet, les rebondissements sont quasiment dévoilés, même ceux de la seconde moitié du livre, ce qui a gâché un peu ma lecture et explique pourquoi je ne mets que 4 sur 5.