Michel Vaillant, Tome 66 : 100 000 000 $ pour Steve Warson
de Philippe Graton (Scénario), Jean Graton (Dessin)

critiqué par Kalie, le 18 juillet 2018
(Sarthe - 49 ans)


La note:  étoiles
Entre deux feux
Dès la première planche, un rapide résumé de l'épisode précédent ("L'épreuve") remet le lecteur dans le bain. Une fois de plus, les dessins de Jean Graton sont à la hauteur. Michel Vaillant, lui, est toujours aussi transparent. Heureusement, Steve Warson équilibre la balance avec son caractère bien trempé. D'ailleurs dans cette aventure, notre américain est pris entre deux feux. Il risque sa vie sur et en dehors des circuits (affaires qui périclitent, grosse dette...). La menace est telle qu'on tremble pour lui. Des truands, un championnat au règlement vicieux assurent un suspense d'enfer tout au long de l'album. Cependant, il est regrettable que le dénouement soit d'une naïveté aussi désarmante, et d'une trop grande tolérance à l'égard des méchants (surtout après ce qu'ils ont fait...).