Quand le lion a faim de Wilbur Smith

Quand le lion a faim de Wilbur Smith
(When the Lion Feeds)

Catégorie(s) : Littérature => Africaine

Critiqué par Thémis, le 11 août 2001 (Ligny, Inscrite le 17 avril 2001, 50 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 158ème position).
Visites : 3 558  (depuis Novembre 2007)

Un livre plein de rebondissements et dépaysement assuré !

Le début fait penser à une saga familiale. Il y a le père Wait, chef suprême, la belle-mère Ada et les jumeaux Sean et Garrick Courtney.
Ils vivent tous heureux dans leur domaine appelé Theunis Kraal en Afrique, jusqu’au jour où Sean tire accidentellement sur son frère, celui-ci touché à la jambe devra être amputé ! A partir de là, tout va changer, Garrick deviendra bien vite « le pauvre Garry » et le maillon faible de la famille…celui qu'on protège par la force des choses. Sean quant à lui est rongé par le remord. Ils grandissent chacun à leur manière, Sean en assurance, arrogance, plus costaud que jamais… Garrick tient bon, mais restera toujours vacillant, mal à l'aise et peu sûr de lui. L'attirance pour une jeune fille nommée Anna va les séparés une première fois. Garrick en est amoureux mais sait très bien qu'il n’a aucune chance… Sean la possèdera sans l’aimer réellement mais il ne le saura que bien plus tard. Les années passent et survient alors la guerre entre les tribus zouloues et les colons blancs à laquelle Wait et son fils Sean prendront part. Anna, enceinte attend le retour de Sean avec impatience. Seulement voilà,
le père et le fils sont morts dans la bataille… L'ambitieuse Anna va se rabattre sur Garrick pour s'assurer un avenir prometteur… Ils se marient et Garrick va même accepter le fait qu'elle porte l’enfant de son frère !! Pourtant, Sean reviendra sain et sauf de la guerre mais sans son père.. Il y a une cassure et Sean décide de quitter la demeure familiale non sans abandonner une large part de ses biens au premier né de son frère.. Il part avec son fidèle serviteur : Mbejane qui deviendra au fil du temps bien plus qu'un simple zoulou à son service, ils n'auront jamais besoin de se le dire, certains regards…certains gestes suffisent ! Un respect mutuel et grandissant unira les deux hommes ! Le Zoulou sera le seul à ne jamais le décevoir ni le trahir, non pas une seule fois. La grande aventure commence donc.. Il fera la rencontre de Duffort Charleywood qui l'aidera (en devenant son associé) à devenir chercheur d’or et qui par la même occasion deviendra son ami. Au prix de sacrifices énormes et grâce aux connaissances de Duff, ils finiront par faire fortune. Mais c'est bien connu, plus on en a et plus on en veut, aussi ils vont tout perdre par trop grande gourmandise !! Partis de rien, ils sont tous deux montés au sommet pour dégringoler de plus belle. Qu'à cela ne tienne, s'ils l'ont fait une fois, ils peuvent recommencer et les voilà prêt à relever le défis ! Ils sont fermement décidés à devenir chasseur d'ivoire à présent.. Je m'arrêterai ici parce qu’il se passe beaucoup trop
de choses dans ce très bon livre pour les énumérer toutes, d’ailleurs le meilleur reste à venir. De l'action sans cesse, de l'amour bien sûr, de l’amitié, bref tout ce qui fait une vie, une vie peu banal et bien remplie pour le héros ! La mort prendra toute fois une place assez importante. Quel narrateur que ce Wilbur Smith.je dis chapeau !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Quand le lion a faim et part en chasse, c’est la mort qui l’accompagne ; mais il y a toujours à manger pour ceux qui suivent

8 étoiles

Critique de Mademoiselle (, Inscrite le 29 mars 2004, 33 ans) - 1 mai 2006

Ce grand roman d’aventures est devenu un livre culte. A travers l’histoire du « lion », Sean Courteney, Wilbur Smith nous retrace un pan de l’histoire de l’Afrique du Sud.

On est aussitôt happé par le livre et on vit avec ses personnages. Le style est agréable, la narration fluide.

Je vous rapporte un passage qui m’a fait sourire : « Waite Courteney regarda Sean, et sa fourchette, chargée d’une portion d’œuf et de bacon, s’arrêta en chemin.
-Tourne-toi vers la fenêtre, fit-il d’un air soupçonneux.
Sean obéit.
-Qu’est-ce que tu as là, sur la figure ?
-Où ça ?demanda Sean en se passant la main sur la joue.
-Quand donc t’es-tu débarbouillé pour la dernière fois ?
-Voyons chéri, intervint Ada en donnant à son mari un coup de pied sous la table, ce n’est pas de la saleté. C’est de la barbe.
-De la barbe, pas possible ? »

Premier d'une trilogie

9 étoiles

Critique de Patman (, Inscrit(e) le 5 septembre 2001, 57 ans) - 28 mai 2002

Ce roman, le tout premier de Wilbur Smith, est le premier volet d'une trilogie. Les deux autres sont "Coups de tonnerre" (l'action se déroule pendant la guerre des Boers) et le troisième s'intitule "La piste du chacal" (et là, on est plongé dans la guerre de 14-18). Du grand art assurément.

Forums: Quand le lion a faim

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Quand le lion a faim".