Servir de Pierre de Villiers

Servir de Pierre de Villiers

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Bernard2, le 25 mai 2018 (DAX, Inscrit le 13 mai 2004, 70 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 199ème position).
Visites : 1 327 

Article 1...

En juillet 2017, Pierre de Villiers, chef d’État-major des armées, est publiquement critiqué et désavoué par Emmanuel Macron, pour avoir exprimé ses réserves quant au budget affecté à la défense nationale. Il n'a plus d'autre choix que de remettre sa démission.
Il ne s'agit pas de savoir qui a raison ou tort. La qualité d'écoute n'est pas la vertu première d'Emmanuel Macron. On peut même logiquement penser que cela le conduira à l'échec.
Mais un général n'est sans doute pas mieux placé pour donner des leçons. Dans le livre, il est largement question de l'exercice de l'autorité dans l'armée, et de la discipline. Il est peu probable qu'un simple soldat, même s'il a une idée judicieuse, puisse défendre sa position face à sa hiérarchie. Article 1, le chef a toujours raison, article 2...
Pierre de Villiers ne cherche pas véritablement à se justifier. Il explique comment fonctionne l'armée d'aujourd'hui, quelles actions elle mène, et avec quels moyens (donc insuffisants). Il identifie les ennemis, bien différents de ceux du passé : Les États-puissances et le terrorisme islamiste. Les ripostes sont soit défensives (force de dissuasion), soit frontales (guerre sur le terrain). Mais à aucun moment le livre n'aborde les causes véritables des menaces qui pèsent sur la France. Sans entrer dans une polémique stérile, on a tout de même le droit de s'interroger sur l'impéritie de notre pays face à l’immigration. Les erreurs ici se paient cash.
On se serait dispensé, à la fin du livre notamment, des considérations « bateau » sur l'importance des hommes, l'esprit de solidarité, etc. Ce ne sont que des mots, largement contredits par les faits. Je retiens cet extrait, qui illustre exactement le contraire de ce qu'il est censé démontrer :
- « Je n’imaginais pas qu’ils me remercieraient notamment de les avoir réveillés au milieu de la nuit, une veille de la Toussaint, pour les larguer en pleine forêt de la Breille avec pour instruction de parcourir ensemble les vingt kilomètres qui les séparaient de Saumur. Le but de l’exercice était de tester leur sens de la cohésion, mais aussi leur résistance physique. La théorie entre souvent par les pieds ! Ils avaient aussi en mémoire les encouragements, l’humour – jamais la moquerie – sur lesquels je me reposais pour tirer le meilleur d’eux-mêmes ».
On voit à quel point ça a dû être utile...
On n'a plus de nos jours en France qu'une armée de métier. On ne peut que s'en féliciter. Car pour accepter d'entrer dans un tel moule, il faut vraiment être dans un état d'esprit bien spécifique. Après tout pourquoi pas, mais j'ai vraiment eu l'impression, en lisant ce livre, de pénétrer dans un monde parallèle...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le rôle des armées

8 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 3 juin 2018

Suite à cette démission avec fracas, suite à un désaccord avec le Président de la République, le Chef d'état-major des armées recouvre sa liberté de ton. Il en profite pour exposer pédagogiquement les missions des armées, auprès du public, pour la sécurité de son intégrité et du territoire national, par des opérations nombreuses, souvent engagées à l'étranger. Rigueur, discipline, enthousiasme, imagination sont autant de qualités et de contraintes à juguler pour mener à bien ces actions, les données budgétaires constituant un cadre aux conditions de plus en plus rudes de mise en oeuvre.
Ce serviteur de l'Etat, dont la loyauté demeure incontesté, souhaite ici redorer le blason d'une institution mal connue et la replacer au plus juste dans un contexte précis et clair de ses interventions et de son environnement. Non polémique, apolitique, cet ouvrage s'avère donc utile.

Forums: Servir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Servir".