Je vais bien, ne t'en fais pas de Olivier Adam

Je vais bien, ne t'en fais pas de Olivier Adam

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Clarabel, le 28 mai 2004 (Inscrite le 25 février 2004, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 27 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 581ème position).
Visites : 28 406  (depuis Novembre 2007)

Vague à l'âme

Quel poids ce maigre roman d'Olivier Adam ! Seulement 156 pages qui vous plombent presque le moral, tellement l'absence y est dépeinte solennellement et magistralement.
"Je vais bien, ne t'en fais pas" sont les quelques mots qu'adresse le frère absent, disparu, parti... Des mots griffonnés sur une carte postale et adressés exclusivement à sa soeur. Loïc est parti depuis deux ans, Claire le pleure en silence. Sans nouvelles de lui, elle tente de broder son quotidien, elle est caissière au Shopi, elle loge un petit appartement dans un quartier parisien qu'affectionnait Loïc, elle a peu d'amis, ou pas du tout, elle erre de rencontres hasardeuses en vacances à la recherche de ce frère qui lui manque trop. Sans prévenir des parents meurtris au fond d'eux, Claire part dans ce village où Loïc a posté sa dernière carte postale.. Peut-être le retrouvera-t-elle, l'apercevra-t-elle, ou tentera-t-elle de suivre ses traces, son chemin et de comprendre ce départ inexpliqué...
En chapitres courts et incisifs, l'auteur bouleverse son lecteur avec des mots simples, forts et qui écorchent son héroïne et nous en même temps. Claire est une jeune femme fragile et touchante, complétement désemparée. Son désarroi est poignant et se lit à travers les lignes. On s'apitoie sur son quotidien misérable, sur ses rencontres loupées et ses aventures sentimentales bancales et pitoyables.
Une nouvelle fois, Olivier Adam nous percute en plein coeur. Son roman est une boule de bowling qui renverse ses quilles de lecteurs. Des mots forts et violents pour une rage contenue, une injustice totale qu'on tente d'hurler pour secouer la jeune Claire, lui venir en aide et la sortir de sa mélasse.
"Je vais bien, ne t'en fais pas" est un roman terrible, dans le sens positif. Il décèle un secret effarant qu'on découvre avec ahurissement. C'est à la fois évocateur et pudique, sensible et saisissant. Un roman qui imprime son empreinte pour un bon moment ...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Je vais bien, ne t'en fais pas [Texte imprimé] Olivier Adam
    de Adam, Olivier
    Pocket / Presses pocket (Paris).
    ISBN : 9782266105699 ; 28 F ; 15/04/2001 ; 160 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Jolie histoire triste racontée avec platitude

1 étoiles

Critique de Homo.Libris (Paris, Inscrit le 17 avril 2011, 53 ans) - 13 septembre 2019

Vu l'adaptation cinématographique de ce roman : histoire intéressante, mais mise en scène banale et jeu médiocre des acteurs (à part Mélanie Laurent, plutôt investie). J'avais déjà lu un roman d'Olivier Adam (cf. fiche de "Le cœur régulier") : histoire intéressante, récit assez bien construit, style plaisant malgré un vocabulaire basique et de nombreux mésusages.
Je me suis donc lancé dans la lecture du roman (souvent, les romans originaux sont meilleurs que leurs adaptations ciné). ici, BOF !
Le roman n'est pas structuré, l'auteur se perd souvent dans des détails hors propos, délaissant le cœur même de son récit pour s'aventurer dans des impasses dont il a du mal à se sortir (les énumérations répétées de produits passés en caisse, censées illustrer la vacuité de la vie de Claire, ennuient très vite et montrent l'inaptitude de l'auteur à maîtriser son sujet). Le vocabulaire est à l'avenant, basique, quand ce n'est pas erroné (plusieurs mésusages de mots et de locutions). Les personnages n'ont aucune dimension, aucune personnalité. L'auteur peine même à décrire le désarroi de Claire face à l'absence de Loïc. Les interventions de l'auteur dans son récit frôlent le manichéisme primaire du sage qui détient l'unique vérité.
Je suis tout à fait d'accord avec la mention de Pistil : "On dirait un petit texte écrit par un adolescent". Finalement, félicitations aux scénaristes du film qui ont su magnifier l'histoire (seule la fin du livre me semble meilleure ; du moins, plus littéraire) ; dommage que le metteur en scène n'ait pas su marquer l'essai !

Triste...

8 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 57 ans) - 8 juillet 2017

Je n'ai pas vu le film contrairement à beaucoup de monde.
Triste mais j'ai aimé... J'ai aimé que le livre en dehors du désespoir de Claire nous parle de la vie de tous les jours, de la vie de Monsieur ou Madame tout le monde, le travail pas toujours intéressant ou valorisant, la solitude, le mal de vivre... Bref la vie de beaucoup plus de gens que l'on ne croit!
Mais la fin, un peu bancale je dois dire, je m'y attendais depuis le début du livre...

Du Olivier Adam

8 étoiles

Critique de Flo29 (, Inscrite le 7 octobre 2009, 47 ans) - 6 juillet 2016

Toujours aussi sombre, Olivier Adam, il doit avoir une vie privée torturée... C'est plutôt bien mené, on suit Claire, dans sa vie peu réjouissante, mais qui lui réserve parfois des surprises dans le Shopi où elle travaille. Claire, obsédée par son frère disparu sans laisser d'adresse et aimée jusqu'à la folie par ses parents. Pour bien le comprendre je pense qu'il faudrait le relire à la lumière du dernier chapitre. C'est quand même une histoire bien triste.

Je vais bien … mon œil !

8 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 63 ans) - 11 janvier 2013

Deux choses en préalable au sujet de ce roman :
- D’abord il semble diviser largement le corps « lectoral ». Clairement, on adore ou on déteste. Un « livre – fracture ».
- Ensuite, s’agissant d’un roman porté à l’écran on peut lire parfois des comparaisons du style «vous avez vu le film, ne lisez pas le livre, il est nul ». Si, si, je vous jure, on trouve ce genre de réflexions ! Alors je pousse un long cri de frustration, face tournée vers le ciel. Que le Dieu des lecteurs damne ces renégats qui, effectivement, n’ont rien à faire avec un livre entre les mains !
Le thème de « Je vais bien, ne t’en fais pas » est dur, du genre à vous bouffer la vie.
Un des deux enfants de la famille, Loïc, le garçon, est parti. Grand le garçon, mais parti, laissant ses deux parents anéantis et sa sœur Claire, sœur aînée, en proie aux doutes perpétuels et à la douleur. C’est à cette sœur qu’Olivier Adam s’intéresse dans ce roman. Plutôt larguée, se posant trop de questions, n’ayant plus aucune estime d’elle, elle a un emploi alimentaire de caissière dans un supermarché et va de rencontres ratées en échecs à répétition.
Mais il y a Loïc. Le disparu. Qui de temps en temps se manifeste – uniquement auprès de Claire – par l’envoi de cartes postales, sibyllines pour l’essentiel (« je vais bien, ne t’en fais pas »), qui arrivent chez les parents. Et puis sur la dernière carte il y a le lieu et la date d’expédition : Portbail, un coin paumé de Normandie. Claire a quelques jours de vacances. Elle n’en peut plus de la situation et sans rien dire à personne part. Elle part à Portbail pour peut-être …
C’est un livre terrible, très sensible et qui ne laisse pas indifférent. Manifestement !

A la recherche du temps perdu.

8 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 48 ans) - 15 décembre 2011

Olivier Adam constitue le fer de lance de la littérature que j'apprécie, une littérature populaire qui parle des vrais gens. Ceux qui bossent, qui triment qui vivent dans des cités ou des pavillons de banlieues. La nostalgie, le spleen, les erreurs d'aiguillages sont les fils électrisés et conducteurs de tous les livres de Adam. Une absence qui prend de la place, ces héros du quotidien sont les anti-héros d'une littérature qui est maintenant inscrite dans le PLF. Bravo Olivier pour cette simple histoire qui révèle la vraie nature des gens, des petites gens. De bons sentiments dans un pathos inextricable, un noeud d'amour sous les embruns noyé dans une mer d'acide. Bravo. Des mots pas gnan-gnan qui font mouche. Il ne me reste que quelques ouvrages à lire de M. Adam, je retarde le prochain rappel jusqu'à la limite maximale, c'est à dire bientôt.

Exceptionnel !

10 étoiles

Critique de Sebseb (, Inscrit le 20 mai 2011, 46 ans) - 21 mai 2011

J'ai adoré ! J'ai lu le livre avant de voir le film. Les 2 sont très complémentaires. Comme d'habitude, le livre entre plus dans les détails et le film n'en dresse que certains tableaux.
C'est un roman où règne une atmosphère très particulière. La soeur dont les "entrailles" vibrent à la simple pensée de son frère... Des parents désemparés qui après en avoir perdu un ne souhaitent pas voir disparaitre leur second enfant.
Un père émouvant qui ferait le tour de la terre pour que sa fille garde l'espoir de retrouver un jour ce frère tant aimé !
Une vie familiale qui est certainement celle de beaucoup de foyers dans ce monde lorsqu'un enfant disparait, racontée avec justesse et délicatesse.
Une belle émotion !
BRAVO !

Livre exceptionnel

10 étoiles

Critique de Linou (, Inscrite le 15 décembre 2010, 27 ans) - 15 décembre 2010

Je n'ai pas encore vu le film et je dois le voir dans la semaine c'est mon kiné qui me le prête. J'ai trouvé le livre vraiment super alors que d'habitude, je n'accroche pas trop la lecture. Mais c'est vraiment un bon livre. Beaucoup de mal à comprendre la fin. On ne comprend pas trop pourquoi il va au cimetière pourquoi elle le cherche autant s'il est mort et pourquoi elle suce autant d'garçons :O. Mais c'est vraiment un bon livre, un de ces livres qu'on a beaucoup de mal à s'arrêter de lire... J'espère relire des livres d'Olivier Adam car c'est un très bon auteur. Si vous pouvez me conseiller... Merci! Bonne soirée

Décevant...

2 étoiles

Critique de Boitahel (Paris, Inscrite le 27 janvier 2010, 35 ans) - 20 septembre 2010

Après avoir vu le film, je me suis jetée sur le livre et finalement j'en ressors très déçue ...
Vivant moi-même près de la rue des Martyrs, j'ai eu plaisir à reconnaitre les lieux décrits, mais sans ce petit clin d'oeil à mon arrondissement, je ne retiendrai pas grand chose de ce livre.

Les chapitres sont courts, donc c'est idéal pour les "lectures métro", mais le style n'est ni fait ni à faire : certains passages sont purement et simplement des énumérations d'articles de supermarché... je n'en vois pas l'intérêt, si encore le reste du roman était structuré et abouti, mais même pas : les personnages ne sont pas étoffés, n'ont pas de profondeur, les transitions sont mauvaises, et en substance, le livre est creux et n'apporte rien...

Regardez le film, mais ne perdez pas de temps avec le livre...

ne mérite pas la censure!

7 étoiles

Critique de AntoineBXL (Bruxelles, Inscrit le 9 août 2008, 40 ans) - 7 septembre 2010

J'ai pris la décision de lire ce bouquin en apprenant dans les médias de mon pays (le Belgique) qu'un collectif de parents exigeait la suppression d'une liste de livres figurant dans les programmes scolaires. Ce collectif a eu gain de cause en ce qui concerne "je vais bien ne t'en fais pas". La curiosité m'a piqué. Je voulais comprendre en quoi cette histoire (dont je ne connaissais que la déclinaison cinématographique) avait choqué des parents. Je suppose que le placement de ce récit en quarantaine est dû à quelques descriptions d'actes sexuels qui ne dépassent pas les 15 lignes sur l'ensemble de l'ouvrage. Je suis persuadé que de nos jours, un ado de 16 ans a déjà eu l'occasion de visionner des images nettement plus explicites sur le net.
Même si personnellement, je ne le classerais pas dans la catégorie des classiques, j'estime que ce livre aborde adroitement un certain nombre de thèmes chers aux ados. J'y vois donc une possibilité pour ceux-ci d'y puiser un goût pour la lecture. Autour de moi, j'entends des parents se plaindre que leur ado doive lire Apollinaire pour l'école, que ce genre de choix va les éloigner inexorablement du plaisir de lire. Pourtant, quand des profs agissent différement, force est de constater qu'ils sont cloués au pilori...

Quelle blague !

1 étoiles

Critique de Valadon (Paris, Inscrite le 6 août 2010, 38 ans) - 15 août 2010

Le vide. Il n'y a rien là dedans. Une jolie histoire triste racontée avec une platitude bien étudiée. Moins il y aura de mots, plus mon propos bouleversera. Plus mon style sera dépouillé, plus ma réflexion paraîtra profonde.

Ben non. Ça sonne faux, c'est creux, et quand on tourne la dernière page, on a le sentiment de s'être bien fait avoir.

Très bon

8 étoiles

Critique de Anne29 (, Inscrite le 12 août 2010, 38 ans) - 12 août 2010

C'est le premier livre que je lis d'Adam et j'ai très envie d'en lire d'autres. En fait, j'ai découvert la musique du film avant et c'est cette dernière qui m'a donné envie de lire le livre. Personnellement, j'ai adoré la critique de la société faite par Adam, même si elle manque parfois de subtilité. J'aurais peut-être aimé qu'il soit plus subtil dans sa description de notre époque, moins radical dans son choix de n'en cibler que les aspects glauques, mais plus explicite dans son dénouement, qu'il nous livre plus d'indices sur les causes du départ de Loïc. En même temps, ce sont ces non-dits qui rendent le livre intéressant, qui en font le style.
C'est le genre de livre qu'on relit une fois la fin connue, juste pour mieux comprendre, pour découvrir des éléments sous un nouvel angle. Voilà en quoi ce livre est excellent: une fois qu'on l'a terminé, on le recommence.

Chacun son avis !

8 étoiles

Critique de Lucie_567 (, Inscrite le 28 février 2010, 32 ans) - 24 mars 2010

C'est peut-être un livre très court, mais il faut savoir l'apprécier et le comprendre et le nombre de pages n'a rien à voir avec sa qualité. J'ai trouvé l'histoire touchante, cette jeune fille est solitaire, triste et belle dans sa souffrance.

Style très particulier, mais pas mal !

5 étoiles

Critique de Kimysmile (, Inscrite le 5 octobre 2009, 29 ans) - 26 février 2010

J'ai aimé ce livre dans son ensemble. De plus, l'adaptation cinématographique. est vraiment pas mal. Le style d'Olivier Adam est particulier et j'ai eu un peu de mal à y accrocher.

...??

2 étoiles

Critique de Yasem (Strasbourg, Inscrite le 30 juin 2008, 28 ans) - 10 janvier 2010

Je rejoins les commentaires de Thorpedo, Tameine et Pistil.
Rien à dire de plus.

Enfin on peut le dire: le film est meilleur

2 étoiles

Critique de Thorpedo (, Inscrit le 22 octobre 2009, 39 ans) - 22 octobre 2009

Quelle déception! Tout à l'envers, on me force à regarder un film que je préjuge gnan gnan et qui me touche et lis de mon propre chef un livre que je pense percutant et qui est en réalité...GNAN GNAN
Rien de plus à dire, ah si l'écriture est médiocre et les scénaristes ayant retouché le livre ont fait du bon boulot.

Une soeur à la recherche de son frère...

9 étoiles

Critique de Sandy91 (, Inscrite le 24 mars 2009, 32 ans) - 29 mars 2009

Voilà j'ai lu ce livre qui se lit facilement et calmement, ce n'est pas un livre à suspens bien sûr. Mais voilà on le lit car on aimerait savoir ce qui va arriver.

spoiler
C'est une histoire touchante, la soeur qui essaie de garder l'espoir de retrouver son frère jumeau ou plutôt de le revoir, son père qui envoie des cartes de n'importe quelle ville en se faisant passer pour son frère pour atténuer la douleur de sa fille et qui se sent coupable de n'avoir rien fait, de ne pas avoir su retenir son fils.

La fin est assez triste, mais j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre.

Bien!!

7 étoiles

Critique de Lepenseurfou (, Inscrit le 11 mars 2009, 31 ans) - 11 mars 2009

Un livre ni très bon, ni trop mauvais!!
Un bon moment de lecture dans l'ensemble!!!

Je rejoins Pistil

1 étoiles

Critique de Tameine (Lyon, Inscrite le 9 juin 2008, 54 ans) - 5 septembre 2008

NON, vraiment NON. Mais qu'est-ce qui peut pousser un "écrivain" (un ado?) à écrire ce genre de bouquin inutile. Ce n'est même pas de la littérature, c'est simple il n'y a RIEN. Les phrases (et les chapitres) sont courtes, saccadées, et s'enchaînent vite comme pour nous faire courir. C'est essoufflant. Le fond est vide, sec, plat (il n'y a pratiquement pas d'histoire) et l'écriture est très désagréable ; il n'y a aucun vocabulaire en dehors de.. travail, magasin, chier et bite ! Parce que même l'amour se résume à sa plus sordide bestialité : la fille baise chaque fois avec un mec de passage différent, et qui se contente de se vider les couilles sur elle ! Et quand il ne l'engueule pas après. Les personnages ne sont ni intéressants, ni attachants, sans personnalité, mornes, tristes, sans morale, sans but. C'est déprimant. Quant à la fin elle est stupide.
Ce n'est pas qu'un livre inutile, c'est un mauvais livre. Mon premier d'Adam, qui pourrait rester le dernier, mais ma curiosité me pousse toujours à en lire un deuxième du même auteur, ce qui permet souvent de confirmer ou d'infirmer mon ressenti.
En tout cas je mets ZERO (bien que je sois obligée de choisir une 1/2 étoile) et zéro c'est bien payer. Moi, je le retirerais des librairies. Mais où va la littérature, au prix surtout où on paye les livres !

Entre le roman et le cinéma, deux techniques, deux réussites

8 étoiles

Critique de Vda (, Inscrite le 11 janvier 2006, 44 ans) - 26 janvier 2008

Avoir vu le film de Lioret, tiré de ce très court roman, m’a donné envie de lire le livre. La première impression, immédiate, se porte sur la différence narrative. Olivier Adam évoque par des listes de mots, le côté répétitif du travail de caissière, ce travail de Sisyphe moderne, abêtissant et déshumanisant, plonge le lecteur dans la trame littéraire. Le film avait au contraire une linéarité, une pureté dans la simplicité de ses images, de ses personnages et de sa narration qui en faisait une évidence. Le roman, tout en étant très différent, ligne narrative brisée, recrée l’immédiate matérialité de la vie, sa quotidienneté, sa médiocrité, sa désespérence, et sa tendresse.

touchant

9 étoiles

Critique de Noma (, Inscrite le 30 juillet 2006, 51 ans) - 2 novembre 2007

j'ai lu le livre après avoir vu le film à la télé, ce que je fais rarement (et encore moins voir un film après la lecture du livre). J'avais donc déjà des images en tête et la musique du film que j'ai beaucoup aimée. J'ai trouvé ce livre prenant et cet amour si fort présent entre les membres de cette famille qui tente de survivre face à la disparition du fils, du frère.
C'est poignant et nous ramène à la réalité de la disparition d'un proche...

UN PLUS EN MOINS

6 étoiles

Critique de Morphée (, Inscrite le 7 décembre 2005, 39 ans) - 14 avril 2007

L'histoire est prenante,le livre se lit d'une traite d'autant plus qu'il est très court. Le style de l'auteur est particulier: les phrases sont synthétiques , précises et ne se perdent pas dans des desciptions interminables.
Les sentiments,les émotions sont exprimés clairement, l'inconvénient est qu'on n'a pas le plaisir de la découverte, on sait immédiatement ce que ressent chaque personnage.

En bref, l'histoire est intéressante, les sentiments sont là mais j'aurai aimé un peu plus. Le style est trop direct pour pouvoir vivre pleinement l'histoire.

Touchant

8 étoiles

Critique de Yaki (reims, Inscrite le 21 janvier 2005, 42 ans) - 12 mars 2007

Je trouve ce livre très touchant... Il y'a beaucoup de sentiments dans cette histoire : l'amour de Claire pour son frère mais aussi l'amour de ses parents pour elle. Certes, ça peut être dérangeant, on peut avoir du mal à comprendre mais ce que font ses parents pour elle c'est quand même une sacrée belle preuve d'amour. Ce livre est à découvrir. A moi, il m'a donné envie d'en lire d'autres de cet auteur.

Inutile

2 étoiles

Critique de Pistil (, Inscrite le 14 janvier 2006, 45 ans) - 15 janvier 2006

J'ai trouvé ce livre inutile et vain. Vraiment sans intérêt, racontant dans un style plat des histoires dont tout le monde (en tout cas, moi) se fout. Il est vraiment à l'image d'un certain courant de la littérature (minimaliste ?) où l'on s'intéresse aux "petits riens"... qui ne m'intéressent pas. Ce livre n'est vraiment pas pour moi, mais j'avais envie de découvrir Adam. C'est facile, c'est nul, et vraiment j'ai été très surprise ! On dirait un petit texte écrit par un adolescent en manque de reconnaissance. Dans le même genre, "J'aimerais que quelqu'un m'attende quelque part" était mille fois mieux. C'est nul !

dérangeant

7 étoiles

Critique de Laure256 (, Inscrite le 23 mai 2004, 47 ans) - 10 juillet 2005

"Je vais bien ne t'en fais pas" est le premier roman d'Olivier Adam. Du pour et du contre dans ma lecture : dérangeant, bouleversant, époustouflant, dans les surprises qu'apportent le récit et la chute de l'histoire, que je ne veux bien sûr pas révéler, dans ce comportement des parents que je désapprouve et qui marquent longtemps le lecteur. Une écriture sobre et attachante pour nous parler de Claire, cette jeune femme complètement paumée depuis que son frère aîné a disparu. On a envie de la secouer, de la sortir de sa torpeur et de sa vie médiocre, entre tapis roulant de supermarché et soirées lamentables.
Quelques points que je trouve agaçants : une écriture que l'on peut très facilement dater, Olivier Adam est trentenaire et ça se voit : des tonnes de référence culturelles, musicales, commerciales, quand on a à peu près le même âge, on s'y retrouve, mais les autres lecteurs apprécient-ils ce matraquage référentiel et publicitaire ? Les énumérations de produits (avec marques à l'appui) qui défilent sur le tapis roulant de la caisse de Claire m'ont un peu lassée, était-ce bien utile d'en mettre autant ? J'ai l'impression de me prendre en pleine face une génération de trentenaires complètement blasés et dépressifs, pfiou, plombant ! Et dommage que la fin, même si elle est optimiste et pudique, n'ait pas davantage donné de réponses à la disparition du frère. Dans l'ensemble, un auteur marquant, que je vais continuer à découvrir...

Un certain malaise quand après l'avoir lu

10 étoiles

Critique de Moon (LYON, Inscrite le 18 janvier 2004, 38 ans) - 20 février 2005


Si vous ne connaissez pas cet auteur, en effet il est à découvrir tant son style est sobre, court, précis, frappant là où il faut.

J'ai beaucoup aimé, j'étais scotchée à l'histoire et je dois dire que la fin est surprenante. Mais ce livre est resté longtemps dans ma tête après l'avoir lu.

C'est à découvrir pour le style de l'auteur et pour l'histoire.

court mais prenant!

10 étoiles

Critique de Lalaith (, Inscrite le 18 juillet 2004, 33 ans) - 18 juillet 2004

premier livre que je lis de cet auteur et j'avoue que j'en reste sans voix!il écrit d'une manière peu commune et qui a le mérite de posséder beaucoup d'émotions!on garde le souvenir de cette lecture pour un bon moment!

Forums: Je vais bien, ne t'en fais pas

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Je vais bien, ne t'en fais pas".