Fortune de France, tome XIII : Le Glaive et les Amours
de Robert Merle

critiqué par Elko, le 22 avril 2018
(Niort - 43 ans)


La note:  étoiles
Tristes épilogues
"Le Glaive et les Amours" est le treizième et dernier tome de l’excellent feuilleton de « Fortune de France ». Et j’espérais une forme d’apothéose ou tout du moins une qualité égale à l’ensemble de l’œuvre. Malheureusement ce volume relatant la fin du règne de Louis XIII, la Fronde puis l’accession au trône de Louis-Dieudonné sous le nom de Louis XIV clôt la série sans éclat.

Il manque de souffle à l’intrigue, la construction brouillonne du récit est sans cesse et de façon incommodante interrompue par "la belle lectrice" et son "un mot de grâce !", le narrateur nous perd - parfois Emmanuel de Siorac, parfois un commentateur contemporain -, enfin la Fronde et plus généralement ce qui a trait à Louis XIV semble survolé voire évacué, comme d’un sujet dont il faut se débarrasser.

Une fin de cycle en somme décevante. Mais pour un auteur comme Robert Merle ça n’en reste pas moins une lecture agréable.