La Bible. Aux sources de la culture occidentale
de Philippe Sellier

critiqué par Colen8, le 6 mars 2018
( - 76 ans)


La note:  étoiles
Toujours d’actualité
Les populations juives et chrétiennes inspirées par leur livre saint, Bible Hébraïque pour les uns, Ancien et Nouveau Testament pour les autres, ont fécondé la culture dite occidentale par leur art sacré puis profane depuis des millénaires. Leurs chefs-d’œuvre émanant des récits bibliques sont partout identifiables dans les musées, dans les monuments du culte, leurs ornements de bas-reliefs, de sculptures ou de vitraux. La plus lue au monde encore aujourd’hui des œuvres littéraires, la Bible, regorge de contes, d’histoires, de poèmes, d’enseignements qui n’ont cessé d’alimenter la pensée et la création artistique autant si ce n’est plus que la civilisation gréco-romaine.
Toute l’habileté de Philippe Sellier consiste à décliner dans leur contexte et leur chronologie les livres successifs incorporés à la Bible entre la Genèse et l’Apocalypse de Saint-Jean. En exprimant son propre enthousiasme sans se départir d’une grande objectivité, il exalte les richesses et les symboles parvenus jusqu’à nous grâce aux talents de multiples contributeurs, cite en parallèle les créateurs en tous genres et en tous temps qui y ont trouvé leur source d’inspiration, rappelle les lieux abritant un inestimable patrimoine d’œuvres de littérature, de peinture, de musique, de cinéma, de télévision.