Robert Delaunay - Rythmes sans fin
de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano, le 4 mars 2018
(Paris - 40 ans)


La note:  étoiles
Peinture murale et cubisme orphique
Robert Delaunay, accompagné de son épouse Sonia, a marqué l'art contemporain au XXème siècle, tout en restant relativement inclassable. S'il est passé de l'abstrait au figuratif par une série de va-et-vient, à une époque où il fallait choisir son camp, son oeuvre a tout de même présenté des grandes lignes novatrices. Il a innové par sa conception de grandes peintures murales monumentales et son style de cubisme orphique, composé d'alternances de formes et de couleurs, là où le cubisme, jusque là, ne travaillait pas véritablement les teintes.
Ici, il présente une rythmique dans ses compositions de grande taille, notamment avec des alternances de cercles et demi-cercles, avec des répétitions chromatiques. Il s'ensuit une série d'oeuvres chatoyantes et agréables, parfois un tantinet criardes. Sonia et lui ont donc fait perdurer un style, décliné également en architecture, notamment pour le Palais de l'air et l'Exposition universelle de 1935, ainsi que, un peu, en sculpture.

Relativement méconnu, il méritait un livre, pour mieux le découvrir, une place au couple ayant pu être davantage présentée, artistiquement. Ils ont accompagné une époque, par une série d'innovations et un style bien à eux, que je trouve agréable. Cet ouvrage monographique est conçu par le Centre Georges Pompidou, se trouve assez clair et didactique, ainsi qu'assez richement illustré. Il est donc utile.