Petits spleens numériques
de Antoine Compagnon

critiqué par Ludmilla, le 16 février 2018
(Chaville - 63 ans)


La note:  étoiles
« Méditer sur sa vie numérique »
Une compilation de chroniques d’Antoine Compagnon dans la version française du Huffington Post. Des chroniques qui, bien qu’elles datent de 2012-2013, parfois complétées de post-scriptum de 2015 (date de la présente édition) n’ont vraiment perdu leur intérêt.

« Ni technophile ni technophobe, mais curieux, amateur, il m'a semblé qu'une chronique sur la Toile - un blog, comme on dit - serait le genre qui conviendrait à une réflexion à la fois sociologique et personnelle sur nos moeurs électroniques. »

« les nouvelles technologies enrichissent notre existence, mais aussi l’appauvrissent »

« Demain on rase gratis », vieil adage dont la version numérique, sur Google, Facebook ou Twitter, s'énonce sous cette forme : "If you are not paying for it, you're not the customer ; you're the product being sold", soit, en plus lapidaire : « Si c'est gratuit, vous êtes le produit » (car sous-entendu, vos données personnelles nous intéressent).

Un livre qui permet de réfléchir sur notre addiction à nos prothèses électroniques, Amazon, PowerPoint, MOOC, Google, Wikipedia et autres …