La petite souriante de Zidrou (Scénario), Benoît Springer (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 12 février 2018 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 62 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (18 786ème position).
Visites : 436 

Quelle histoire !!!!!!!!!

L’amour, c’est parfois l’enfer… Du moins c’est ce que certains disent de temps en temps. On peut imaginer que ce n’est qu’une expression mais… Zidrou et Springer ont décidé d’explorer un peu plus profondément cette expression… Et si c’était la vérité ?

Imaginez une grande exploitation agricole, un élevage d’autruches pour être précis. Là, vivent un homme, une femme, une fille… Une famille en quelque sorte avec un enfant qui est sur le point de fêter ses dix-huit ans… Ok, je le concède, Pep, l’homme, n’est pas le père de Beli, la fille. Juste son beau-père.

On a l’impression que tout pourrait aller pour le mieux, mais les choses sont beaucoup plus complexes. L’amour, la tendresse, la douceur de vivre, le bonheur familial… tout cela a dû disparaitre au fil du temps… Que reste-il ? En apparence de la lassitude et de l’indifférence… mais dans les cœurs, dans les têtes, dans les corps… c’est peut-être déjà de la haine qui s’est installée. Allez savoir ?

Alors, c’est là que Zidrou, un grand scénariste de bandes dessinées, s’empare de l’histoire. L’homme tue sauvagement sa femme à la masse. Oui, je sais, c’est sanglant et nous ne sommes pas chez les Bisounours ni dans une bande dessinée pour enfants… Une fois qu’elle est morte, il la jette au fond d’un puits profond et desséché. Le puits est presque en plein désert et le crime devient une ébauche de crime parfait…

Seulement voilà, quand il rentre chez lui, sa femme est encore là pour l’accueillir…

Je vous entends déjà en train de m’insulter car vous pensez que je viens de tout vous dire, que j’ai brisé le suspense de cette histoire et qu’il n’y a plus d’intérêt à lire cette bande dessinée… Sauf que, chers amis, nous n’en sommes là qu’au tout début de notre bande dessinée… C’est là que tout commence et que les deux auteurs vont se faire plaisir et vous accompagner en enfer… Du moins, on pourrait le croire !

Il s’agit d’une bande dessinée en petit format, avec une cinquantaine de pages, une sorte de thriller étonnant et cruel qui dépeint une humanité fatiguée et malade… Les personnages sont dépassés par ce qui arrive et le lecteur va tenter de comprendre la situation malgré les surprises réservées par le scénariste qui s’en donne à cœur joie ! Enfin, joie n’est peut-être pas le mot à utiliser…

J’ai adoré la lecture de ce récit sombre pour ne pas dire noir. C’est merveilleusement bien dessiné, cruel à souhait et je ne vais même pas vous souhaiter une bonne lecture car si ça se trouve cela va même vous faire trop peur… Oui, la bande dessinée ce n’est pas que du gag pour enfant, parfois c’est du gag noir pour adulte… ou pire !

Zidrou confirme quant à lui qu’il sait bien faire les deux car il sait faire rire les enfants depuis longtemps. Cet ancien instituteur est le scénariste de plusieurs séries jeunesse : L’élève Ducobu, Les Crannibales, Sac à puces, Tamara… tout en explorant d’autres domaines, d’autres champs… c’est ainsi qu’il est aussi le scénariste de Protecto, Rosko ou Emma G Wildford. De toute façon, ce scénariste a tant produit que l’on ne peut pas tout citer, même si on se limitait aux meilleures histoires, je n’aurais pas le temps de tout citer !

Quant à Benoît Springer, même s’il est beaucoup moins productif – en même temps dessiner cela prend du temps – il faut citer qu’il fut le dessinateur de la série Volunteer que j’avais beaucoup appréciée…

Une bande dessinée à ne pas lire le soir si on a un petit coup de mou…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Noir, c'est noir

8 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 67 ans) - 14 février 2018

Zidrou est un scénariste de grande classe, qui excelle dans tous les genres. Personnellement, c'est la série avortée par manque de succès "Protecto" que je préfère chez lui, mais ici, on a effectivement affaire à un scénario noir, cruel dans lequel il n'y a que des personnages antipathiques, affreux sales et méchants, pour reprendre le titre d'un (excellent) vieux film italien. Pourquoi pas? C'est très bon, même si personnellement je trouve la chute un peu décevante. Le dessin, même s'il n'est pas très beau, est expressif, mais un beau dessin serait-il de mise avec un tel synopsis?

Forums: La petite souriante

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La petite souriante".