Magritte, Ceci n'est pas une biographie
de Vincent Zabus, Thomas Campi (Dessin)

critiqué par Pucksimberg, le 5 février 2018
(Toulon - 39 ans)


La note:  étoiles
Une plongée dans l'imaginaire de Magritte
Charles Singulier se voit confier une mission qu'il ne peut refuser : celle de découvrir les secrets de Magritte. S'il ne réussit pas il ne pourra se défaire du chapeau melon fixé sur sa tête. Le ton est donné. Voilà notre personnage précipité dans l'univers décalé de ce peintre.Il déambulera dans les tableaux de l'artiste dont les titres sont souvent déroutants car ils ne reflètent pas toujours ce qui est peint. Si le poète Francis Ponge souhaitait que les mots reflètent la chose, ce n'est pas ce que pensait le peintre.

Les dessins sont géniaux. Tous les principaux tableaux de Magritte sont représentés, prennent vie ou alors c'est Charles Singulier qui se retrouve dans les univers dépeints. Les passionnés du peintre s'y retrouveront et prendront plaisir à pénétrer dans cette bande dessinée qui nous donne l'impression de découvrir les secrets de la création de Magritte. En faisant des découvertes, Charles Singulier transmet un grand nombre d'informations au lecteur. Le caractère didactique est suffisamment appuyé, peut-être trop. On a le sentiment parfois que c'est un cours d'arts plastiques déguisé, certes fort intéressant !

La bande dessinée se lit avec plaisir. Elle est bien construite. Les planches ne sont pas trop encombrées de textes, juste ce qu'il faut pour voyager dans ces pages à l'imagination sans limites. Le poisson aux jambes de femme s'adresse à Charles Singulier, des grelots lévitent, la lectrice met en garde aussi ... Et puis ce sont aussi les traumatismes et les épisodes douloureux qui sont aussi évoqués comme autant de clés pour lire les œuvres du peintre.

Tous les tableaux de Magritte envahissent les planches de cette BD et permettent une bonne compréhension de la démarche du peintre.