Pas "client"
de Patric Jean

critiqué par Veneziano, le 28 janvier 2018
(Paris - 41 ans)


La note:  étoiles
L'exploitation violente de la domination masculine
Ce cinéaste engagé s'est spécialisé dans les statuts et la vie des classes sociales en difficultés et précarisées. Au cours de ses recherches, entretiens, comme lors de son service militaire, il a été confronté à la prostitution, et il a saisi que la fragilité des femmes les conduisait souvent à pratiquer les relations intimes tarifées, pour faire perdurer, sans s'en rendre compte, leur marginalité.
Dans cet ouvrage court, il explique sa démarche et expose les pratiques, tant des femmes que des clients, provenant de toutes classes sociales. L'instinct de domination masculine tend à justifier ce rapport de force qui contribue à une violence, physique, psychologique ou relevant d'un cumul des deux. En fin de livre, il évoque les exemples scandinaves qui luttent contre ce phénomène, là où ce dernier reste perçu comme normal ou un moindre mal ailleurs, avec l'aspect pernicieux du bordel.
Les chapitres thématiques contribuent tous à montrer les conséquences déstructurantes de cette activité, qui relèvent du mépris et de l'absence de maîtrise de soi.
Ce livre, fort bénéfique socialement, contribue à lutter contre des idées reçues fortement ancrées. Il est édité par une association masculine contre la domination des hommes et pour l'égalité des sexes, dénommée Zéromacho.