Catwoman T2 : La maison de poupées
de Ann Nocenti (Scénario), Judd Winick (Scénario), Guillem March (Dessin), Adriana Melo (Dessin)

critiqué par Fanou03, le 24 janvier 2018
(* - 44 ans)


La note:  étoiles
La glauque ambiance de Gotham City
Au cours d’un cambriolage, Catwoman rencontre un autre voleur, plutôt beau gosse, Volt, dont la particularité est de pouvoir générer des arcs électriques. Ils décident de faire équipe. Au cours d'une de leur opération, ils repèrent un individu pas très clair qui tente d’enlever des prostituées. Catwoman veut mener l’enquête.

Voici donc notre fougueux chat de gouttière de retour dans ce deuxième épisode, pas mal réussi du tout, avec ce qu’il faut de noirceur et de tourment, comme on l’attend dans la glauque ambiance de Gotham City. Les personnages traditionnels sont bien campés et intéressants (je pense au pingouin en particulier) et la double trame narrative donne une belle densité au volume, même si on pourra toujours trouver à redire sur l’intérêt de certaines péripéties. Quant à la la lisibilité graphique, elle est assez bonne, même si je ne suis pas hyper-fan de ce type de dessin.