Il était une fois... L'art en révolutions (1789-1889)
de Sylvie Léonard

critiqué par Veneziano, le 7 janvier 2018
(Paris - 42 ans)


La note:  étoiles
L'art de 1789 à 1889 : les grandes dates
Sous ce titre ambivalent, il est traité des grands mouvements artistiques de la fin du XVIIIème à la fin du XIXème, ceux qui ont accompagné les révolutions politiques et sociales françaises, comme les révolutions industrielles en France et en Angleterre, comme la révolution intellectuelle du Romantisme, en France et en Allemagne notamment. Les termes employés sont simples et pédagogiques, car l'ouvrage est destiné à des élèves de l'enseignement secondaire.
David et Ingres ont accompagné la grande Révolution, l'avènement et la chute de l'Empire, Turner marque un tournant de l'art anglais via la Révolution industrielle, le Romantisme transfigure la représentation des paysages et de la mise en scène via la solitude, l'Impressionnisme et le pointillisme restructure la composition des décors, le début de l'art moderne est en marche.
Ce livre court et aéré s'avère plaisant et instructif, il permet de se remettre doucement les idées en place ou d'apprendre les grandes lignes posément. Il est bien fait et reste synthétique, voire un tantinet succinct.