Jonquille: Afghanistan, 2012
de Jean Michelin

critiqué par Thorpedo, le 23 décembre 2017
( - 39 ans)


La note:  étoiles
Morceaux choisis d'une vie de soldat en Afghanistan
Jonquille conte la vie de soldats dans les montagnes afghanes, alors que la fin de l'opération approche. On est en 2012, et le nouveau président Hollande a promis la fin de l'engagement pour la fin de l'année.

J'ai adoré ce récit. Le style est excellent et l'approche (j'entends la structure du récit) est bien sentie. Des chapitres courts qui s'attachent aux acteurs de cette histoire. Le récit est écrit par le commandant d'unité, qui évite l'écueil principal de ces innombrables mauvais bouquins mili : faire un "moi, ma vie, mon œuvre".

Il parle de lui, bien sûr, mais aussi de ses gars, de ses chefs ou encore des afghans trop rarement croisés ici et là. La franchise du récit est un autre point fort; ici pas de lénifiant pour "arrondir" la faconde de nos militaires. Et c'est tant mieux. On en ressort en mesurant un peu mieux la complexité de ces opérations, ce que nos soldats y font, leur vie là-bas, leurs frustrations, leurs conneries, leurs douleurs.

Un excellent récit, à hauteur d'Homme, que je conseille à tous les curieux.