Le temps des algorithmes
de Serge Abiteboul, Gilles Dowek

critiqué par Colen8, le 5 décembre 2017
( - 78 ans)


La note:  étoiles
Pour le meilleur ?
Se familiariser avec ce que recouvre le terme « algorithme » à la consonance inhabituelle est une bonne chose, en apprendre les fondements, les limites, les domaines d’applications est encore mieux. En dehors de l’informatique nous baignons sans y penser dans toutes sortes d’algorithmes qui ne sont autres que des enchaînements de tâches en vue d’un résultat : organiser sa journée, préparer un voyage, faire avancer un projet etc. Les machines suscitent depuis toujours des réactions ambivalentes, l’enthousiasme au vu de leurs performances, la crainte d’en perdre un jour le contrôle. Les ordinateurs, leurs prolongements en programmes, les algorithmes qui les pilotent n’y ont pas échappé.
L’ère numérique est en passe d’interférer avec notre environnement politique, social, personnel et professionnel. Pour ne pas en être victime à notre corps défendant, chacun d’entre nous se doit d’accéder à l’ère numérique autrement que par ses usages, d’en comprendre les enjeux sous-jacents, d’être partie prenante des changements et des décisions dont elle est porteuse. L’apprentissage de l’informatique, ses architectures matérielles, réseaux, codages, logiciels commence donc à l’école.
C’est ce qu’expliquent sous une apparence simpliste, en réalité profonde, les auteurs tous deux ingénieurs (Sup’ Telecom, Polytechnique), chercheurs informatiques à l’INRIA, enseignants universitaires (Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay et ailleurs), écrivains. Ils deviennent économistes sur les questions de répartition de la richesse quand la production automatisée par des robots fait disparaître les emplois salariés, sur les modèles d’accès libres et de gratuité en vue du partage du savoir. Ils sont même philosophes en abordant les règles éthiques propres à la singularité humaine quand se pointent les perspectives du transhumanisme, et nous mettent au défi de choisir dans quel monde nous voulons vivre.