Bons baisers de New York de Art Spiegelman

Bons baisers de New York de Art Spiegelman

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Sahkti, le 15 mai 2004 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans)
La note : 9 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 774  (depuis Novembre 2007)

Pas de censure

"Art Spiegelman est une quadruple menace, unique en son genre : c'est un artiste qui dessine et peint, un caméléon qui peut parodier et embellir tous les styles picturaux, un écrivain qui s'exprime avec des phrases vivantes et acérées, et un provocateur qui a un don pour l'humour le plus sauvage et le plus ravageur. Mêlez tous ces talents, mettez-les au service d'une profonde conscience politique, et vous aurez un homme capable de marquer fortement le monde. C'est précisément ce que, pendant dix ans, Art Spiegelman a fait au New Yorker" (Paul Auster, préface de l'ouvrage)

Art Spiegelman a quitté le New Yorker, pour lequel il travaillait depuis dix ans, suite à un différend avec son rédac’chef à cause de "The Tower Twins", une caricature de l’Amérique dans laquelle il pastichait l’Oncle Sam arrosant ses neveux de pétrole (Der Elixir von Gott) et les faisant brûler en les regardant d’un air goguenard. Dix ans de collaboration avec le New Yorker, un journal pourtant qualifié de bourgeois et bien-pensant dans le milieu, que Spiegelman n’hésitera jamais à chatouiller avec des couvertures dérangeantes. Toute l’actualité y passe, les prises de position américaines ne sont pas épargnées, l’Amérique tout court non plus. Certains dessins ont fait le tour du monde, comme lors des pourparlers Arafat-Netanyahou en 1996 avec une colombe se noyant dans une mare de sang en forme d’étoile de David. Devant la crainte de plus en plus grande du New Yorker, soumis à d’intenses pressions et l’exigence de soumettre ses dessins au responsable éditorial, Spiegelman a préféré claquer la porte. En nous laissant ce récit qui raconte cette aventure intéressante avec un regard très acide sur les médias américains de plus en plus frileux. Et la richesse de ses commentaires à propos de chaque couverture du New Yorker dessinée par lui.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Bons baisers de New York

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Merci Sahkti 7 Jules 16 mai 2004 @ 00:44

Autres discussion autour de Bons baisers de New York »