L'impureté de Larry Tremblay

L'impureté de Larry Tremblay

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Nathavh, le 19 novembre 2017 (Inscrite le 22 novembre 2016, 54 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 804 

L'impureté

Heureuse de retrouver la plume de celui qui m'avait tant enchantée dans "L'orangeraie", Larry Tremblay nous propose quelque chose de totalement différent.

Alice Livingstone, auteur à succès décède tragiquement le 23 décembre 1998. Elle a 44 ans et laisse Antoine, son mari mais aussi le manuscrit de son tout dernier roman à paraître "Le coeur pur".

Antoine va avec la lecture du manuscrit se replonger dans ses jeunes années, il va revivre sa jeunesse, sa rencontre avec Alice, son ami de collège Félix Maltais au destin particulier.

Je ne vous dirai pas grand chose de plus si ce n'est que l'auteur nous emmène ici à réfléchir aux relations de couple, à la pureté des sentiments.

Antoine est prof de philo et il ne croit pas que la pureté des sentiments existe, il est cynique, machiavélique, il veut démontrer à tout prix que l'amour pur n'existe pas. Larry Tremblay analyse avec nous le tréfonds de l'âme humaine, la cruauté de l'être.

C'est un roman dans le roman qu'il nous propose. La mécanique de ce récit est bien huilée, c'est savamment construit. La structure de ce court roman est un véritable piège qui se referme sur le lecteur. Quelle claque ! Bravo Monsieur Tremblay vous m'avez bien embarquée.

C'est vraiment très beau, cela se lit d'une traite. Il y a de belles références littéraires. Découvrez-le vous ne serez pas déçu.

Ma note : 9/10

Les jolies phrases

C'est comme pour la musique. Est-ce qu'on doit expliquer, est-ce qu'on doit comprendre la musique ? Non. La musique, c'est ce qui ressemble le plus au coeur de Tchich Quang Duc. Quelque chose qui agit dans tout l'univers sans qu'on puisse l'expliquer ou le comprendre, tu saisis ?

Un personnage de roman ne possédera jamais la densité de n'importe quel être vivant. La vie, c'est le mystère à l'état pur. On ne peut pas aller plus loin. Le reste, vous comprenez, c'est un peu comme de la poussière soulevée par le vent.

Moi, si j'ai un enfant , je serai son nid et aussi le ciel où il déploiera ses ailes.

L'éternité a toujours existé. C'est le temps qui est venu après. Le temps, ça ne dure pas. Le temps, c'est l'enfant de l'éternité.

Je te parle de la pureté du coeur. Une force qu'on ne peut pas expliquer, qui se trouve en chacun de nous mais que très peu d'entre nous utilisent. Un amour détaché de tout désir : c'est ça, pour moi, la pureté du coeur.


L'homme n'est ni le début ni la fin de toutes choses. L'homme est apparu, va disparaître, l'univers ne va pas pour autant cesser d'exister. Quelque chose est supérieur à l'homme, ne serait-ce que la lumière dont la vitesse ne peut être dépassée.

Les mots ne sont jamais innocents. Ils cachent des intentions secrètes qui orientent l'attention du lecteur, suscitent en lui des images, éveillent des désirs, engendrent des besoins.

La question est : qu'est-ce que l'être humain quand il perd son humanité, quand il détruit ce qu'il aime le plus au monde, quand il ne sait pas pourquoi il le fait ?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'impureté

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'impureté".