Croyances, mythes et légendes des pays de France de Paul Sebillot

Croyances, mythes et légendes des pays de France de Paul Sebillot

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Colen8, le 16 novembre 2017 (Inscrite le 9 décembre 2014, 76 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 403 

Un travail de bénédictin ayant valeur ethnographique

Une multitude d’ouvrages et de revues de la fin du XIXe siècle avait recueilli ce qui était considéré comme les traditions et le folklore populaire des régions de langue française. En 1904, l’historien Paul Sébillot s’est efforcé de les assembler, de les classer puis de les publier sous la forme que cette réédition d’une réelle valeur ethnographique permet de découvrir. A elle seule la table des matières compte plus de trente pages sur un total de 1500 et quelques décomposées en 11 livres thématiques. Il y a de quoi être surpris par le foisonnement incalculable des superstitions, car c’est de cela qu’il s’agit, qui n’ont cessé d’alimenter les contes, légendes et rituels depuis des temps immémoriaux. Parmi ses sources figurent en bonne place les « Evangiles des Quenouilles »(1). Tantôt ce sont des sortes de litanies un rien monotones à lire, tantôt de courts récits étonnants ou cocasses selon les circonstances, les uns et les autres enrichis de citations en vieux français, en patois, de dictons, d’extraits de poésies et de chansonnettes. Quand les faits se rapportent à des personnages réels, ni les religieux, qu’ils soient curés, moines, nonnes, ermites, ni les seigneurs et les nobles en général ne sont en odeur de sainteté auprès des paroissiens pour les uns, des paysans pour les autres. Quand ils évoquent les animaux sauvages ou domestiques on ne compte pas leurs métamorphoses en humains à moins que ce ne soit l’inverse.
Les croyances rapportées(2) commencent avec la création du Soleil, de la Lune, des étoiles, de leur influence, des sorts et divers présages dont on les crédite ou que l’on cherche à conjurer. Elles mettent en scène des personnages les plus étranges, les fées souvent vêtues de tuniques blanches, les sorcières chevauchant un balai, les minuscules lutins, les ogres avalant les enfants, les géants, les loups garous, parfois aussi les revenants quand ce ne sont pas les saints, substitutions probables à des divinités païennes antérieures dotées du pouvoir de marcher sur les eaux par exemple ou d’immerger des cités jugées coupables à l’égard de pauvres mendiants. Au Moyen Age est admise une double origine aux êtres et aux choses : divine pour ceux qui dignes de considération, œuvre du démon suscitant méfiance et aversion pour les autres. On y croise fréquemment les fées Mélusine ou tante Arie, le géant Gargantua, Saint-Martin, la Vierge, Ankou figurant la mort, quand ce n’est pas le diable lui-même reconnaissable à ses sabots fourchus. Les uns et les autres s’en prennent avec plus ou moins de bienveillance aux moines, aux villageois, aux bergers, aux femmes en mal d’enfant ou aux jeunes filles en quête d’époux.
Toutes les régions y sont sujettes, néanmoins la Bretagne plus qu’ailleurs(3). La légende d’Ys y figure en bonne place, cette belle cité de la princesse Dahut fille du roi Grallon dont l’inconduite a été punie en faisant engloutir la ville sous la mer. Toutes les situations s’y prêtent : dans les airs avec les nuages, les vents, la foudre et autres phénomènes naturels, sur terre ou en-dessous, les forêts, grottes, landes, déserts, champs, rivières, fontaines ou eaux dormantes, pierres et rochers, bords de mer, montagnes, volcans. Les fêtes et certaines dates telles les solstices d’hiver ou d’été en rassemblent un certain nombre. Les constructions n’y échappent pas non plus, tumulus, dolmens, églises ou chapelles, monuments, châteaux, au sein desquelles souvent se cachent selon les dires d’immenses trésors.
(1) Disponible en version numérique sous : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8600143n, à partir d’un original imprimé en caractères gothiques
(2) Infondées certes au regard de l’auteur qui les attribue à des populations peu instruites, pour autant toujours d’actualité pour inspirer dessins animés et BD contemporains après avoir nourri la littérature fantastique d’antan
(3) Une grande partie des autres publications de l’auteur concerne la Bretagne. Par ailleurs les paysages, les reliefs, la concentration des monuments de pierre, menhirs et dolmens, datant du néolithique y sont sans doute aussi pour quelque chose.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Croyances, mythes et légendes des pays de France
    de Sebillot, Paul
    Omnibus
    ISBN : 9782258059894 ; EUR 26,50 ; 19/09/2002 ; 1568 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Croyances, mythes et légendes des pays de France

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Croyances, mythes et légendes des pays de France".