Hors-les-murs de Boris Schreiber

Hors-les-murs de Boris Schreiber

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances , Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Henri Cachia, le 12 novembre 2017 (LILLE, Inscrit le 22 octobre 2008, 56 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 393 

Boris Schreiber (suite)

Après « Un silence d'environ une demi-heure » (1028 pages), longue autobiographie romancée, enfin récompensé par ses pairs, Boris Schreiber n'en démord pas. Ce n'est pas assez. Ce n'est pas avec ce prix Renaudot qu'on lui attribue le statut de grand écrivain, dont il est persuadé méritait l'honneur.

Avec « Hors-les-murs », il poursuit ce récit de vie, continuant d'invectiver tous ces écrivains, notamment ceux de la NRF, qui non seulement veulent le détruire, mais aussi ceux qui sont indifférents à son écriture. Et pour Boris Schreiber, ce sont les pires. Oser ignorer son écriture !

Avec toujours l'omniprésence de sa mère tout aussi déterminante que celle de Romain Gary. Mère russe et juive, dont on pourrait imaginer qu'elles aient été des prisons dorées. Même si c'était le cas, leurs fils les ont toujours montées au pinacle. Intouchables et vénérées. Réalisant et mélangeant leurs désirs. Et peu importait lequel était à l'une et lequel était à l'autre. C'était ainsi.

Tout au long du livre, entre chaque chapitre, une interview avec une journaliste, censée lui poser des questions intransigeantes sur sa vie, lui reprochant de se plaindre bien au-delà de ce qu'il affirme, lui rappelant ses succès, et que certains « échecs » n'étant peut-être pas aussi terribles qu'il veut bien le dire.

Malgré ce « tout à l'égo », ce défi de devenir « l'écrivain maudit », on pourrait penser que l'auteur fait tout pour se faire détester, oui mais voilà, il le fait avec tellement de talent, que ceux qui ne le détestent pas, l'admirent tout simplement.

Extraits :

« ...Un Enfer feutré de silences. Des tapis de silence. Des murs de silence. Des plafonds de silence. Autour de moi on ensemence le silence. Même ce prix que j'ai obtenu... Il m'a à peine rendu visible. Juste une seule émission. Alors que les autres... … Les hurleurs d'inepties. Eux, on les flagorne.... On me veut invisible. On me veut inexistant. Il est des mines qui explosent longtemps après la guerre... »Bor

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Hors-les-murs

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Hors-les-murs".