L'ange du Nord
de Kathy Reichs

critiqué par Koolasuchus, le 5 novembre 2017
(Laon - 28 ans)


La note:  étoiles
Correct mais sans plus
Trois corps de nouveau-nés sont retrouvés dans les murs d'un appartement miteux de Montréal. La principale suspecte n'est autre que la locataire et supposée mère des bébés, mais cette dernière a disparu dans la nature. C'est à Temperance Brennan que revient l'analyse des corps et qui sera accompagnée dans cette histoire par le détective Ryan mais également par le sergent Oliver Hasty, un ancien amant. Cette enquête va les mener à Yellowknife, une ville du grand nord canadien où elle reçoit un accueil plutôt frais de la part de la population locale. Mais ce n'est pas cela, et encore moins les dangers qu'elle encourt, qui lui feront renoncer à la découverte du coupable.

Plutôt habitué à la série télévisée qu'aux romans, je dois bien reconnaître qu'à part le nom et le métier il y a assez peu de points communs entre l'héroïne de cette histoire et son alter-ego télévisuel. En effet celle des livres est plus âgée mais également moins froide ce qui n'est pas une mauvaise chose car on se sent ainsi plus facilement proche d'elle. J'ai eu beaucoup plus de mal avec Ryan et Hasty, ils passent leur temps à s'envoyer des piques, le détective est toujours de mauvaise humeur et le sergent essaye de reconquérir Brennan avec des méthodes très peu subtiles, notre pauvre docteur n'est donc vraiment pas aidée. Du côté de l'intrigue, ça se lit, mais je n'ai pas non plus été totalement emballé. Déjà le récit met du temps à se mettre en place et à réellement décoller, la faute aux très nombreuses descriptions sur les techniques médico-légales utilisées par Temperance. C'est vrai que l'auteur étant elle-même anthropologue, c'est tout à son honneur d'essayer de nous expliquer concrètement son métier, mais se farcir le fonctionnement d'un scanner sur plus de deux pages n'est peut être pas forcément d'une très grande utilité, et des apartés de ce genre il y en a quand même pas mal. Sinon l'enquête en elle-même reste assez correcte, elle réserve quelques surprises et le fait que cela se déroule dans le grand nord canadien est dépaysant mais cela ne me laissera pas non plus un souvenir impérissable.