Apres moi le Deluge
de Matthieu Biasotto

critiqué par Ayor, le 5 novembre 2017
( - 45 ans)


La note:  étoiles
Une belle plume qui nous file encore une claque
Encore une fois Matthieu Biasotto nous colle une belle claque avec ce roman au scénario original, un poil improbable quand même, mais tellement captivant, haletant ou tout autre terme similaire que l’on passe outre ce détail. Et puis après tout pourquoi pas… l’on dit bien que le hasard fait bien les choses, non ?

Son style est toujours aussi personnel et caractéristique, et il s’agit d’une véritable marque de fabrique chez cet auteur doué d’un immense talent. Ses personnages bénéficient de profils psychologiques réussis et travaillés juste comme il faut, et l’histoire quant à elle se révèle tout bonnement géniale.

Un paumé, à qui rien ne réussit, décide d’en finir, mais voilà que le destin lui joue un tour bien curieux, reporte à plus tard ses intentions suicidaires et lui ouvre les yeux sur un avenir radicalement différent.

En lisant la quatrième de couverture le lecteur est loin de s’imaginer une histoire pareille, puis se retrouve embarqué dans un suspense terrible et passe par une palette d’émotions plus vives les unes que les autres.