La maison de l'aigle de Serge Brussolo

La maison de l'aigle de Serge Brussolo

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Romans historiques

Critiqué par Cecezi, le 3 novembre 2017 (Bourg-en-Bresse, Inscrit le 3 mars 2010, 40 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (36 407ème position).
Visites : 1 569 

Un Brussolo chez Folio...!

Eh bien voici notre prolifique et souvent génial Brussolo dans un récit se passant au cœur de la seconde guerre mondiale. Nous accompagnons, dans l'univers pictural cette fois-ci, la compagne d'un spéculateur d'œuvres d'art, et nous la suivons de visite en visite, chez des peintres plus curieux / miteux les uns que les autres... Oui mais quand un envoyé du Führer vient perquisitionner ses locaux, et qu'elle doit servir de modèle au peintre officiel, rien ne va plus... On a un roman très intéressant sur le monde de l'art, avec un personnage de peintre assez déstabilisant. On reconnaît les obsessions / thématiques fétiches de l'auteur, mais retenues (nécessité d'édition), avec un style très maîtrise. La fin est malheureusement assez escamotée, comme cela arrive régulièrement à notre auteur...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un roman assez étrange

6 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 37 ans) - 10 septembre 2020

Complètement subjugué par la moisson d’hiver du même auteur, je me suis plongé depuis lors dans plusieurs romans de ce prolifique écrivain.
Voici venu le tour de la maison de l’aigle. Allons-y franchement, ce fut une déception.
L’atmosphère étrange et le rythme peu soutenu n’aident pas à rentrer pleinement dans cette lecture. J’attendais beaucoup de ce roman, notamment pour la période sombre de notre histoire durant laquelle il se déroule ou du fait que l’art prenne une place de choix dans son déroulement, mais force est de reconnaitre que la mayonnaise n’a jamais pris.
Je l’ai lu, sans grand plaisir, mais sans amertume non plus. Une lecture assez quelconque qui a tout de même laissé quelques traces, notamment pour sa fin, qui pour ma part, m’a plu.

Forums: La maison de l'aigle

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La maison de l'aigle".