Les Chevaliers d'Héliopolis - Tome 01 : Nigredo, l'oeuvre au noir de Alejandro Jodorowsky (Scénario), Jérémy (Dessin)

Les Chevaliers d'Héliopolis - Tome 01 : Nigredo, l'oeuvre au noir de Alejandro Jodorowsky (Scénario), Jérémy (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Hervé28, le 26 octobre 2017 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 48 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 192 

Une uchronie originale

Ce qui fait la force de cette bande dessinée c'est le dessin de Jeremy, que j'avais découvert avec la série "Barracuda". Il est aussi à l'aise dans les palais royaux que dans le monde de la piraterie.
Quant au scénario de Jodorowsky, il est d'une insolence sans pareille.
En imaginant cette uchronie, il ose vraiment tout: Un Louis XVI (méconnaissable au demeurant) abusant de la gent féminine, très loin de l'image que l'on en a habituellement, et un prisonnier du temple (Louis XVII) assez étrange.
Le côté ésotérique cher à Jodo est très appuyé dans ce premier volume avec les allusions à Nostradamus, à Imothep,

Un premier volume qui suscite une certaine curiosité, même si je reste assez réservé sur le parti pris de Jodorowsky sur cette période de l'histoire de France.

Prévu en 4 volumes, je suis assez impatient de connaître la tournure que prendra cette histoire.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Nigredo, l'oeuvre au noir [Texte imprimé] scénario, Alejandro Jodorowsky dessin, Jérémy couleurs, Felideus
    de Jodorowsky, Alejandro Jérémy, (Illustrateur)
    Glénat
    ISBN : 9782344011324 ; EUR 14,50 ; 17/05/2017 ; 56 p. ; Album
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les chevaliers d'Héliopolis
  • Les Chevaliers d'Héliopolis - Tome 01 : Nigredo, l'oeuvre au noir

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les Chevaliers d'Héliopolis - Tome 01 : Nigredo, l'oeuvre au noir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Chevaliers d'Héliopolis - Tome 01 : Nigredo, l'oeuvre au noir".