Corto Maltese en couleur, Tome 14 : Equatoria
de Juan Díaz Canales (Scénario), Ruben Pellejero (Dessin)

critiqué par Vince92, le 5 juin 2018
(Zürich - 42 ans)


La note:  étoiles
Corto sur les traces du prêtre Jean
Voici un nouvel album de reprise dans la série Corto Maltese par Canales (scenario) et Pellejero (dessin), déjà auteurs du très bon "Sous le soleil de Minuit" qui se déroulait dans le grand nord américain. Cette fois-ci c'est l'Afrique et ses mystères qui servent de cadre au célèbre marin maltais et deux histoires s'entrecroisent: D'une part, Corto part à la recherche du "miroir du Prêtre Jean" se déplace de Venise à Alexandrie et de là vers les sources du Nil. Il rencontrera Ferida sur le bateau qui le conduit à Malte puis à Alexandrie, cette dernière étant à la recherche de son père en compagnie d'une bonne soeur grivoise. Il rencontrera également Afra, esclave libérée de ses chaînes, puis dans ses pérégrinations des personnages historiques comme Winston Churchill ou Henri de Monfreid...

Toutes les recettes de la série Corto Maltese sont là et pourtant j'ai eu du mal à adhérer à cette nouvelle histoire. Il y manque une certaine spontanéité peut-être, une certaine touche qui avait fait du premier album de reprise un très bon travail. On sent le scénariste et le dessinateur trop obligés de suivre les recettes justement de la série: exercice délicat entre tous, ne pas trahir tout en étant original. Au final, le duo s'en sort pas trop mal finalement mais ne suscite pas l'enthousiasme.