Grandeur, déclin et destin de la Ve République : Un dialogue
de Edouard Balladur, Alain Duhamel

critiqué par Veneziano, le 18 octobre 2017
(Paris - 39 ans)


La note:  étoiles
Le type de gouvernance des Présidents successifs
Ce dialogue entre un journaliste politique émérite, membre de l'Institut, et un ancien Premier ministre et Secrétaire général de l'Elysée, présente le mode de gouvernance, le style personnel des Présidents de la Vème République, sous chaque mandat et dans le cadre de chaque tandem avec leurs Premiers ministres. Plus ou moins actifs, plus ou moins investis dans les sujets de fonds, plus ou moins proches du terrain et des Parlementaires, plus ou moins en symbiose ou en affrontement avec leur chef de gouvernement, la Vème République s'est avérée assez souple pour que chacun puisse s'y adapter. En même temps, le déclin est affiché par la montée des extrêmes et l'incapacité des majorités successives depuis 1981 à se maintenir au pouvoir, avec des alternances à marche forcée, à chaque élection générale ou presque. Il est cependant curieux de lire que M. Balladur considère ne devoir sa nomination à la tête du gouvernement en 1993 à personne, sans l'intermédiaire d'un tiers ou d'un projet de parti ou de majorité, là où M. Chirac aurait cédé la place.
Les chapitres sont respectivement consacrés aux mandats présidentiels et égrènent le mode d'exercice du pouvoir par chacun, en fonction des circonstances. Cet ouvrage s'avère instructif, permet de prendre du recul sur les institutions et les personnels politiques. Il permet de se forger sa propre grille d'analyse.