Un été près du lac de Heather Young

Un été près du lac de Heather Young

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Sorcius, le 9 octobre 2017 (Bruxelles, Inscrite le 16 novembre 2000, 47 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (31 390ème position).
Visites : 331 

Secrets de famille et destins brisés

Un été près du lac, c'est l'histoire d'un drame familial qui a pour décor les forêts du Minnesota, son climat extrême et sa population typique des états excentrés des Etats-Unis.
Un livre sombre mais extrêmement attachant, qui nous raconte la vie d'une famille depuis les années 30 jusqu'à la fin du XXe siècle.

Nous sommes en 1999 et Lucy va bientôt mourir. Elle décide de laisser sa maison et ses secrets en héritage à une petite-nièce qu'elle connaît à peine, Justine.
A travers un carnet, elle veut transmettre à Justine son passé, son histoire et celle de sa famille, ainsi que des secrets sombres, inavouables, qu'elle tait depuis plus de 60 ans.

Tout a commencé en 1935, lors d'un été près du lac qui borde leur maison de vacances. Cet été-là, Lucy a 11 ans, sa grande sœur, Lilith, 13 et sa petite sœur, Emily, 6 à peine.
Cette dernière disparaît une nuit et on ne la retrouvera jamais.
Le livre nous dépeint les circonstances qui ont entouré cette disparition, ainsi que les aventures vécues par Lucy cet été-là.

Le récit alterne entre 1935 et 1999, entre Lucy et Justine qui, elle aussi fuit son passé, pour d'autres raisons.

Un roman rempli de la magie de l'enfance, de suspense, de trahisons, de promesses, de temps qui passe mais surtout, de destins brisés.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Bouleversant...

8 étoiles

Critique de Alapage (, Inscrite le 7 février 2017, 44 ans) - 3 novembre 2017

Un été près du lac est un roman à deux voix où l'auteure nous parle d'amitié, d'amour, de famille, mais aussi des impacts que les décisions que nous prenons aujourd'hui auront sur l'avenir.

Extrait : Les choses que nous faisons par amour sont celles que nous sommes le moins susceptibles de regretter.

Lucy est sur le point de mourir, elle le sent au plus profond d'elle-même, mais elle refuse de quitter la maison jaune de son enfance. C'est en trouvant un carnet vierge que l'idée lui vient de relater les événements qui ont eu lieu à l'été 1935 alors qu'elle n'était qu'une enfant de onze ans. Elle expose dans ce carnet tous les événements qui l'ont marqué et qui l'ont amené à rester dans cette maison avec sa sœur Lilith, près de son ami Matthew.

Extrait : Notre amitié était née dans l'un des moments les plus doux, mais aussi les plus fugaces de la vie, au crépuscule de l'enfance, avant que celle-ci cède la place à l'âge adulte avec son cortège de complications.

Justine apprend par sa mère le décès de sa tante Lucy et que son notaire cherche à la joindre afin de régler la succession. Elle hérite de la maison près du lac ainsi que des placements de sa tante. Jusqu'à ce jour, Justine n'avait pas vraiment réalisé à quel point sa vie avec son nouveau copain Patrick était nocive. Sur un coup de tête, elle emballe les effets de ses deux filles et quitte San Diego sans un regard en arrière. Elle vient de décider qu'un nouveau départ dans une nouvelle ville, dans une nouvelle maison serait la solution pour reprendre le contrôle de sa vie.

Une fois arrivées à la maison jaune, Justine et ses filles se rendent compte que la vie ne sera pas aisée, car la maison est décrépite. Justine n'avait pas prévu que sa mère viendrait la voir, elle n'avait pas prévu non plus que Patrick la retrouvait. Encore moins que les secrets du passé des sœurs Evans feraient surface...

Ce roman à deux voix m'a profondément bouleversée. Je suis quelque peu sans mot devant tous les événements qui ont touché plus d'une génération de la famille Evans. Mais en dehors de la disparition de la petite Emily, il y a également le passage entre l'innocence de l'enfance vers la vie adulte qui surprend en tant que lecteur. Heather Young a su choisir les mots avec soin et délicatesse pour parler de sujets sensibles. Elle a réussi à instaurer un climat surprenant et intrigant.

J'ai complètement adhéré au récit et ressenti les émotions des personnages. En fait, j'ai parfois eu l'impression d'être partie prenante, un peu comme si j'étais au sein des murs de cette maison près du lac. Un récit qui bouleverse et qui ne laissera personne insensible.

Forums: Un été près du lac

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un été près du lac".