Le sang des 7 Rois, Tome 6 :
de Régis Goddyn

critiqué par Goupilpm, le 3 septembre 2017
(La Baronnie - 60 ans)


La note:  étoiles
La partie space-fantasy se développe.
Aléide et ses compagnons , qui n' ont pu suivre Orville dans sa fuite devant l'armée de Braseline, sont rattrapés par les hommes de Lothar. Aléïde et quelques survivants parviennent à s'échapper et poursuivent la recherche d'un navire qui pourrait les emmener à l'île des pirates.

Orville et Rosa qu'il avait rejoint au tome précédent se dirigent, dans le désert, à la recherche du château de Sébélia.

Sylvan et une centaine de Compagnons du Verrou, accompagnés par les troupes d'Edda s'apprêtent à attaquer les troupes de Lothar qui font le siège d'une place forte du cinquième royaume.

Ce sixième volet de la série s'avère plus dynamique que les précédents, les nombreuses longueurs qui émaillaient les premiers tomes ont presque quasiment disparu et la lecture n'en est que plus aisée. A l'inverse de bon nombre de séries de Fantasy, plus l'on avance dans les tomes plus l'histoire devient intéressante et prend de la profondeur.

La partie SF continue de se développer, on en apprend plus sur les sang-bleus, notamment leurs origines. L'auteur dans ses révélations nous laisse penser que nous sommes sur Terre, une Terre qui a subi des modifications depuis l'arrivée des Draks. Il avance également certaines hypothèses intéressantes sur certains faits qui se sont déroulés il y a deux mille ans. Le passage qui remettrait en cause une certaine affirmation de l’Église Catholique Romaine a déjà été avancée par d'autres auteurs ultérieurement, mais pas en ces termes.

La partie space-fantasy prend plus d'ampleur au fil des pages, un vaisseau est en approche de ce monde qui est similaire à celui de notre planète. Les différents récits parallèles continuent de s'imbriquer entre eux, le lecteur va de révélations en révélations. Les défauts que l'on pouvait relever dans les premiers tomes de la série ont totalement disparu et l'on a maintenant une vision globale claire de l'histoire des sept royaumes, les derniers éclaircissements devraient nous être fournis dans l'ultime tome.

Dans ce roman les personnages principaux sont peu présents, l'accent est mis sur les personnages secondaires, notamment sur les extraterrestres débarqués il y a prés de deux mille ans. La présence de Rosa auprès d'Orville met un peu plus en valeur celui-ci même si l'on n'arrive toujours pas à avoir de l'empathie pour ce dernier.

Un sixième tome très intéressant mais déséquilibré au niveau du rapport SF/Fantasy, riche en révélations même s'il reste encore quelques points nébuleux. Au final on se retrouve avec une saga dense et les derniers tomes nous offrent une histoire plus équilibrée que le laissaient prévoir les premiers volumes.